Jack Han s’attend à voir Christian Dvorak prendre son envol à Montréal

C’est fait : Christian Dvorak est officiellement un membre du Canadien de Montréal. Le centre a été acquis moins d’une heure après que le CH ait annoncé qu’il n’égalerait pas l’offre hostile des Hurricanes déposée à Jesperi Kotkaniemi.

Pour les Coyotes, c’est un autre joueur établi qui quitte le navire. La tâche continue d’être plus difficile pour André Tourigny, qui fera ses débuts comme entraîneur-chef des Coyotes cette année.

Or, chez le Canadien, on met la main sur un centre qui est déjà prêt à évoluer sur un top-6 et qui devrait jouer les seconds violons derrière Nick Suzuki pour quelques années.

Mais même si certains se demandent si Dvorak est vraiment une acquisition qui viendra changer la donne à Montréal, Jack Han fait partie de ceux qui croient que le nouveau venu prendra son envol dans l’uniforme du CH. C’est ce qu’il affirme dans le texte suivant :

Han affirme que Dvorak vient répondre à plusieurs besoins chez le CH. Tout d’abord, il est à son meilleur quand il n’a pas à être le catalyseur sur son unité. Logique, me direz-vous, mais quand on considère le talent à l’aile chez le Canadien, il devrait être entouré de deux très bons compagnons de trio.

L’analyste ajoute aussi qu’il remarque en Dvorak un joueur qui est excellent pour appuyer une montée offensive. Ainsi, en le plaçant avec un gars comme Josh Anderson ou Brendan Gallagher, il sera excellent pour les suivre en zone neutre et en zone offensive, mais ne gardera pas la rondelle sur son bâton. Il leur laissera le gros de la tâche, mais il sera là pour ouvrir le jeu.

Han est un grand partisan de la touche de marqueur de Dvorak. Il n’inscrira peut-être pas 30 buts, mais l’analyste note qu’aucun centre chez le CH ne possède la capacité de finition qu’amènera le nouveau venu.

Finalement, il ajoute aussi que Dvorak est habitué de jouer le rôle du bumper en avantage numérique (c’est-à-dire celui qui est posté dans l’enclave et qui peut soit décocher sur réception sur une courte distance ou alimenter les tireurs sur les côtés, un peu comme Tyler Toffoli le faisait l’an dernier), ce qui viendra ajouter une dimension à la deuxième vague de l’avantage numérique.

Bref, Han voit en Dvorak un joueur qui était un peu sous-estimé en Arizona et qui pourrait être très bon à Montréal. Je suis d’accord avec lui à ce niveau et j’ai bien hâte de le voir chausser les patins dans l’uniforme du Tricolore.

En rafale

– Point de vue intéressant.

– Ça faisait longtemps.

– Novak Djokovic poursuit son parcours à Flushing Meadows.

– Tom Brady révèle qu’il a contracté la COVID-19 en février dernier.

– Patrick Cantlay est en grande forme.

PLUS DE NOUVELLES