Insuccès offensifs du CH : Martin St-Louis voit les déboires en A.N. comme cause

Il n’y a que quelques semaines de tout ça, le Canadien était une équipe qui remportait à peu près la moitié de ses matchs. Le club, mené par son jeune premier trio, marquait des buts à la tonne et les gardiens étaient capables de voler des matchs pour donner des victoires aux Montréalais.

C’était au grand déplaisir des partisans du CH qui espèrent remporter la loterie au prochain repêchage.

Par contre, depuis quelques semaines, c’est beaucoup plus difficile chez le Tricolore. Les défaites s’accumulent, les gars accordent des buts à la tonne et, surtout, l’équipe est pas mal au neutre sur le plan offensif.

Comment expliquer ces insuccès soudains? Personnellement, je me disais simplement que c’était dû au fait que les jeunes jouaient un brin au-dessus de leurs têtes au début de l’année et au fait que Sean Monahan est sur la touche. Ça met beaucoup de pression sur les jeunes, qui n’ont pas de support derrière eux.

Ceci dit, en point de presse aujourd’hui, Martin St-Louis a amené une théorie intéressante : c’est peut-être également dû au fait que l’équipe a de grosses difficultés en avantage numérique.

St-Louis explique sa théorie ainsi : si les gars sont incapables de se donner un rythme et d’obtenir des chances de marquer alors qu’ils ont l’avantage d’un homme, ça a assurément un impact sur leur confiance à égalité numérique.

Si tu es incapable de résoudre un problème mathématique avec une calculatrice, ce sera difficile de croire en tes capacités de résoudre le même problème sans calculatrice, n’est-ce pas?

Évidemment, Monahan était un gros morceau de l’avantage numérique et son absence doit jouer un certain rôle. St-Louis l’a reconnu en point de presse, mais il ne croit pas que c’est la seule raison. Pour lui, c’est un amalgame de raisons qui expliquent les déboires offensifs de son club.

Mais clairement, sans Monahan, le CH gagne moins. L’équipe a une fiche de 12-11-2 avec Monahan en uniforme et une fiche de 3-10-2 quand Monahan n’y est pas. Je veux bien croire qu’il n’est pas la seule raison, mais son absence joue définitivement un rôle.

C’est là qu’on voit l’impact que peut avoir un deuxième centre de qualité au sein d’une équipe. Ça offre un deuxième trio qui peut te donner du support offensif et qui peut enlever de la pression sur ton premier trio, surtout sur la route, où tu n’as pas le dernier changement.

J’ai sincèrement hâte de voir ce qui se passera au retour de Sean Monahan, qui sera cependant encore absent pour au moins deux semainesSi l’avantage numérique débloque et que le premier trio débloque, on saura qu’il joue un rôle crucial dans les succès offensifs de l’équipe, n’est-ce pas?

En rafale

– Martin St-Louis a également confirmé que Jake Allen sera le gardien partant demain.

– Qu’en pensez-vous?

– Effectivement.

– Mauvaise nouvelle pour Jean Pascal.

– Autre rebondissement dans le dossier.

– Des nouvelles du basketball collégial américain.

PLUS DE NOUVELLES