Insuccès des Penguins : Jeff Petry est pointé du doigt

Jeff Petry est parti, cet été, dans les conditions que l’on connait. La famille voulait partir aux États-Unis et après quelques mois en poste, Kent Hughes a réussi à l’échanger aux Penguins.

Le défenseur était alors très content de se joindre à une formation « qui veut gagner chaque année » et qui a une culture d’entreprise qui fait en sorte que le club va toujours vers le haut.

Mais en ce moment, ce n’est pas le cas.

Hier, les Penguins ont perdu un sixième match de suite. Ils ont maintenant 10 points en 11 matchs et dans l’Est, seuls Columbus et Ottawa font pire. Même le CH, en ce moment, fait mieux.

(Crédit: NHL.com)

Le problème? Le club marque beaucoup, mais il accorde beaucoup de buts. En ce moment, les Penguins sont au 29e rang de la LNH avec pas moins de 41 buts accordés depuis le début de la saison.

Et Jeff Petry est à pointer du doigt.

Avec un but et trois passes en 11 matchs, le défenseur pourrait faire mieux. Ses 14 minutes de pénalité n’aident en rien non plus et de plus en plus, son mauvais jeu est remarqué.

En allant sur Twitter, on remarque que les commentaires à son endroit ne sont pas exactement toujours élogieux. Nos collègues chez H&L l’ont notamment remarqué ce matin.

Mais pourtant, Petry a Kris Letang devant lui pour le protéger (comme Shea Weber dans le temps) et il est le deuxième plus haut salarié du club derrière Sidney Crosby seulement. C’est à lui de se lever et d’être impliqué, non?

Il n’est pas le seul à ne pas livrer la marchandise, mais le contexte fait en sorte que la cible, elle se retrouve sur son dos en ce moment. Saura-t-il, avec les autres vedettes, relever la barque?

En rafale

– Oui.

– Ce sera bientôt au CH (12h30).

– Le commissaire s’en mêle.

– État des blessés à Boston.

– En effet.

PLUS DE NOUVELLES