André Tourigny : « les journalistes du Québec sont venus en Arizona pour nous faire mal paraître »

Le dossier des Coyotes de l’Arizona et de leur aréna de la NCAA continue de faire couler beaucoup d’encre. Après tout, il y a eu bien du négatif autour de leur nouvel aréna.

Évidemment, outre l’aréna en tant que tel, on sait qu’il y a bien des problèmes là-bas. On peut notamment penser aux vestiaires qui ne sont pas terminés encore, ce qui fait junior un brin.

Et de voir du sucre être cassé sur le dos de son organisation ne fait pas le bonheur d’André Tourigny.

Le pilote des Coyotes, qui était de passage sur les ondes de BPM Sports hier, a affirmé que des journalistes du Québec qui étaient sur place récemment ont reçu le mandat de leurs patrons de parler contre les Coyotes et de faire mal paraître l’organisation.

J’imagine que les journalistes en question ne sont pas satisfaits de voir une conversation off the record sortir publiquement de la sorte, mais Tourigny dit ce qu’il pense – et il pense ce qu’il dit.

Et disons que ça ne fait pas son affaire puisqu’il affirme que les journalistes en question ont eu de la misère à trouver du négatif.

C’est complètement stupide ce qui est sorti.

Si tu ne parles pas en mal de l’Arizona, tu n’as pas rapport. Tu es out. – André Tourigny

Le Québécois a donné l’exemple d’un propriétaire de maison qui rénove sa cuisine et qui doit habiter temporairement dans une roulotte. Il serait faux de dire que sa maison est la roulotte.

C’est pour ça qu’il dit que les Coyotes ont des vestiaires, mais qui ne sont pas encore prêts. Ils le seront, tel qu’annoncé, en décembre. C’est aussi pour ça que la majorité du début de saison des Coyotes a lieu à l’étranger.

Là-dessus, il a raison… mais selon moi, la question n’est pas là.

Le fait que les vestiaires ne soient pas prêts peut s’expliquer puisque cela peut arriver. Mais le contexte, c’est que les équipes ne doivent normalement pas jouer dans un aréna universitaire pendant trois ou quatre ans parce qu’elles ont été expulsées de leur aréna de grandeur normale.

C’est ce que je déplore. Après tout, même si l’ambiance a l’air très amusante et que l’aréna (une fois construit à 100 %) a l’air très clean, ce n’est pas une ambiance qu’on devrait retrouver dans la LNH. Il manque des sièges et d’avoir moins de 5000 places, c’est de niveler vers le bas.

C’est seulement le cas parce que Gary Bettman s’acharne à garder son club en Arizona au lieu de venir jouer, par exemple, dans un Centre Vidéotron d’une grandeur normale. Cela n’aide pas la LNH à grandir au niveau financier.

Et à mes yeux, l’acharnement est là.

Ceci étant dit, ce qui se passe n’est pas de la faute de Tourigny et il doit composer avec tout ça. Je suis très content pour le Québécois s’il arrive à trouver son bonheur en Arizona et le voir défendre son organisation, c’est évidemment tout à son honneur.

En rafale

– Le CH va s’entraîner à 12h 30.

– Ross Stripling a raison.

– Ça goûte mauvais, mais ça marche.

– Bonne lecture.

– La question du jour.

PLUS DE NOUVELLES