Ian Cole est blanchi par la LNH des allégations d’inconduite sexuelle

Un peu plus tôt cette semaine, la LNH a annoncé qu’elle avait suspendu le défenseur Ian Cole indéfiniment afin de faire enquête sur des allégations d’inconduite sexuelle qui avaient été portées contre lui. 

Dans les derniers jours, la ligue a donc discuté avec Cole, ainsi que plusieurs autres personnes. Des rapports et données ont aussi été consultés. La ligue a aussi tenté d’entrer en contact avec la personne qui avait initialement accusé Cole de manière anonyme sur les réseaux sociaux, mais en vain.

Avec toutes les informations qu’elle a recueillies, la LNH a donc conclu qu’il n’y avait « aucune preuve pour justifier les allégations ».

La victime alléguée avait récemment créé un compte Twitter qui semble être anonyme et sa seule publication était celle où elle accusait Cole.

Cole avait rapidement été suspendu sans salaire par la LNH, mais il avait tenu à nier les allégations portées contre lui.

Évidemment, ce genre de situation est extrêmement compliquée. Lorsque ce type d’accusation a lieu, il faut absolument mettre le plus d’efforts possible afin d’avoir le plus d’information possible. Dans ce cas-ci, la LNH semble avoir avoir fait tout en son possible afin de mettre la lumière sur cette situation complexe. Elle dit avoir tenté de parler à la victime alléguée, mais sans réponse de sa part, il est impossible de garder Cole suspendu.

Que les accusations soient fondées ou non, il s’agit d’une situation malheureuse.

De son côté, l’Association des joueurs de la LNH a réagi en disant qu’un joueur « ne devrait jamais être suspendu en raison d’accusations anonymes ». Elle décrit même la suspension que la ligue avait imposée à Cole lors de l’enquête comme étant « inappropriée » et « injuste ».

Cole pourra désormais rejoindre le Lightning, équipe avec laquelle il avait signé un contrat d’un an d’une valeur de 1 million $ cet été.

Dans le passé, il a aussi joué avec les Hurricanes, le Wild, l’Avalanche, les Blue Jackets, les Penguins et les Blues.

PLUS DE NOUVELLES