Grant McCagg: Emil Heineman a le potentiel de jouer sur un des trois premiers trios

Sans tambour ni trompette, Emil Heineman est probablement un des espoirs du Tricolore qui a connu une des meilleures performances au tournoi des recrues. Le jeune attaquant de 20 ans a marqué quelques buts et montré des qualités intéressantes.

D’ailleurs, sur la plus récente édition du Sick Podcast de Tony Marinaro, l’ex-recruteur Grant McCagg a mentionné qu’il a particulièrement aimé la performance du Suédois de 6’2 et 194 livres.

Il a les atouts physiques. Son tir et son coup de patin sont déjà du calibre de la LNH. Il n’a pas de superbes mains ou d’agilité, mais c’est un patineur puissant en ligne droite. Ces deux qualités vont lui donner une chance de faire la LNH.

-Grant McCagg

McCagg ajoute qu’en raison du surplus d’attaquants à Montréal, Heineman devra d’abord évoluer avec le Rocket de Laval. Dans la Ligue américaine, il devrait toutefois avoir beaucoup de temps de glace et il pourra travailler sur son jeu.

Toutefois, il y a une petite « twist » importante à considérer dans ce dossier. 

En effet, comme ce fut le cas avec Mattias Norlinder l’an dernier, le contrat de l’attaquant comporte une clause spéciale. Selon celle-ci, Heineman a l’obligation de retourner en Suède s’il ne perce pas la formation du Canadien cette année. Puisque les chances qu’il joue avec le Tricolore sont nulles, il retournera de l’autre côté de l’Atlantique.

Vous pouvez d’ailleurs lire le texte de mon collègue Félix Forget sur le sujet pour en apprendre plus. 

Au final, McCagg ne s’attend pas à une brillante carrière offensive de la part de l’ancien choix de deuxième tour des Panthers, mais le voit dans un rôle de soutien:

Il a certainement le potentiel d’être un joueur qui joue dans le top-9 dans la LNH.

-Grant McCagg

La semaine dernière, Mathias Brunet avait aussi décrit le jeune homme de façon similaire dans un de ses textes, mentionnant qu’il était « fougueux, rapide, responsable, mais plus limité offensivement ».

Tout comme McCagg, Brunet ne pense pas que Heineman deviendra un marqueur de 50 buts, mais il pense qu’il pourrait être un ailier sur le troisième ou quatrième trio.

En lisant ces descriptions, certains pourraient être tentés de comparer le Suédois à Artturi Lehkonen, mais il faut comprendre que le Finlandais est beaucoup plus doué offensivement que Heineman. À titre comparatif, Lehkonen avait inscrit 33 points en 49 matchs dans la ligue suédoise à l’âge de 20 ans, alors que celui qui avait été acquis dans la transaction Tyler Toffoli en a seulement eu 16 en 38 rencontres.

Mais justement, en parlant de Toffoli, rappelons que dans cette transaction, le CH avait aussi mis la main sur un choix de premier tour, qui s’est éventuellement avéré à devenir Filip Mesar.

Bref, si Heineman, Mesar, ou les deux, finissent par s’établir avec le Tricolore à long terme, on parlera alors d’une transaction réussie.

PLUS DE NOUVELLES