Grant McCagg avait peur de la réaction des partisans en vue du repêchage

Comme plusieurs, le Canadien m’a pris par surprise le soir du repêchage. J’étais de ceux qui préféraient Shane Wright à Juraj Slafkovsky et c’est encore le cas, je ne m’en cache pas. Je n’ai aucun mal à dire, cependant, que le Canadien a beaucoup plus d’informations que moi sur les deux jeunes et qu’ils sont beaucoup plus qualifiés que moi pour prendre la décision.

C’est pourquoi je ne peux pas être déçu de la sélection.

Mais, ce ne sont pas tous les partisans du Canadien qui pensent ainsi. La plupart des partisans voulaient Shane Wright. On l’a d’ailleurs vu sur le tapis rouge quand le Slovaque s’est fait (quelque peu) huer.

Et disons que c’était un peu inquiétant pour la suite.

Grant McCagg, en tout cas, était inquiet lui. D’abord parce qu’il est probablement celui qui a gouté le plus à la haine des partisans avant le repêchage. Je suis loin d’être d’accord avec tout ce que McCagg dit et je suis encore moins d’accord avec certaines de ses méthodes (principalement celle de faire un montage vidéo de tous les mauvais coups de Wright dans la dernière année).

Mais il ne méritait pas de se faire insulter comme ça a été le cas.

Imaginez donc si cette même haine s’était tournée vers Slafkovsky.

Ça aurait pu être catastrophique.

Mais heureusement, les partisans ont été en mesure de bien faire les choses.

Le plus important, comme McCagg le mentionne, est le fait que ce n’est aucunement la faute de Slafkovsky. Il n’a rien demandé. Oui, il voulait être sélectionné par le Tricolore, mais ce n’est pas lui qui prenait la décision en bout de ligne et ça aurait été complètement injuste de lui en tenir rigueur.

Et puis, il faut se dire aussi que ce n’est pas parce que quelqu’un préférait Wright qu’il ne peut pas, en même temps, apprécier Slafkovsky. Ce sont deux très bons jeunes joueurs, dans une année où il n’y a pas de joueurs exceptionnels. Si le CH avait passé son tour sur un Connor McDavid pour repêcher Slafkovsky, j’aurais pu comprendre une vague de mécontentement.

Mais ce n’est pas le cas.

En rafale

– Byron refuse de prendre le crédit.

– Intéressant.

-Tout à fait.

-Dommage.

– J’adore ce genre d’interactions

PLUS DE NOUVELLES