Frederik Dichow: un talent immense, mais encore beaucoup de travail à mettre

La relève devant le filet pour le Canadien est particulièrement intrigante. D’autant plus que, sachant que la carrière de Carey Price est probablement finie, un successeur devra être trouvé dans les prochaines années si le club veut redevenir compétitif.

On s’entend qu’à long terme, Jake Allen et Samuel Montembeault ne sont pas des options viables. 

Dans les dernières années, le département de recrutement du Tricolore semble s’être lancé une mission: repêcher des cerbères de format géant. Cayden Primeau (6’3), Frederik Dichow (6’4), Jakub Dobes (6’5), Joe Vrbetic (6’6) et Emmett Croteau (6’3) ont donc tous été repêchés par l’organisation depuis 2017.

Ici, le raisonnement est qu’en tentant sa chance à chaque année sur un gardien à haut potentiel, il finira par en avoir un qui se démarque.

Pour l’instant, ce n’est pas encore le cas, mais c’est quelque chose qu’il faudra garder à l’œil. Ces gardiens ont tous eu des flashs grandioses, mais il faudra voir davantage de constance pour se faire une meilleure idée.

Un des joueurs faisant partie de ce groupe dont le cas est intéressant est Dichow. D’ailleurs, l’équipe de Eyes On The Prize vient tout juste de publier un podcast fascinant sur la situation du Danois.

Plusieurs membres importants de son équipe, le Frolunda HC, ont été interviewés. Les hôtes du podcast ont donc discuté avec l’entraineur-chef de l’équipe, Roger Rönnberg, l’instructeur des gardiens, Kristoffer Martin, ainsi que le cerbère qui occupe présentement le poste de numéro un, Lars Johansson.

Les trois intervenants ont chacun parlé des points forts de Dichow, mais aussi de ce qu’il devait encore améliorer.

De façon assez unanime, ils ont décrit l’espoir du Canadien comme étant extrêmement talentueux, mais qu’il doit encore gagner de la force (il pèse seulement 192 livres) et améliorer sa vitesse.

Patrik Bexell et Dylan Waugh, les hôtes du podcast, y sont aussi allés de leurs propres analyses et prédictions:

Je pense qu’il est entouré par d’excellentes personnes qui vont pouvoir soutirer le meilleur de lui, mais ce sera tout ou rien dans son cas. Il deviendra soit un excellent gardien dans la LNH, ou il n’y jouera tout simplement jamais. Il a tellement de talent, mais c’est une question de bien l’utiliser.

-Dylan Waugh

Waugh y est aussi allé d’une fascinante comparaison:

Je pense que la comparaison avec Andrei Vasilevskiy est assez bonne. Je ne suis pas en train de dire que Dichow est le prochain Vasilevskiy puisque beaucoup de choses doivent arriver pour que cela se concrétise. Mais il a tous les outils nécessaires pour s’établir dans la LNH. Il va vraiment devoir travailler sur ses faiblesses, sans quoi il va très mal paraître.

-Dylan Waugh

Oui, la comparaison est très forte, mais il s’agit d’un excellent témoignage du grand talent de Dichow.

Le Danois a toutefois eu un parcours plutôt rocambolesque depuis qu’il a été repêché par le CH. Cette année, il jouera pour sa sixième équipe en quatre saisons. Il devait même faire le saut avec les Wolves de Sudbury en 2020-2021, mais la saison de la OHL a été annulée. Lorsqu’il a représenté le Danemark sur la scène internationale, il a aussi été très inconstant.

Espérons que Frolunda lui donnera le support et la stabilité nécessaire pour s’améliorer.

Mais de toute façon, le Canadien a jusqu’au mois d’août 2025 pour le signer. Il n’y a donc aucune presse pour le moment.

En rafale

– Un autre!

– Une saison décisive pour plusieurs quarts.

– Victoire de Verstappen.

– Le Canadien poursuit sa domination.

– Barnes est déjà très apprécié.

 

PLUS DE NOUVELLES