Une équipe de la KHL forcée de jouer à l’extérieur de son pays

Alors que la pandémie a mis plusieurs clubs dans une position délicate financièrement parlant, voilà qu’un club de la KHL a un autre problème très important à gérer.

Le Kunlun Red Star, qui évolue dans la KHL, joue ses matchs en Chine où son aréna est situé. Petit bémol : aucun club n’est autorisé à jouer en Chine présentement, ce qui fait que le club devra se trouver un autre domicile. Plutôt spécial, non? En même temps, ce n’est pas la première histoire que l’on entend comme celle-là dans cette période très spéciale.

En effet, le club est présentement en train de regarder plusieurs options qui s’offrent à l’équipe. L’équipe avait été forcée de quitter la Chine plus tôt que les autres clubs vers la fin de la saison dernière à cause du début de l’éclosion de la COVID-19.

Maintenant, les voyages internationaux sont très rares ces temps-ci et les clubs ne peuvent pas se déplacer d’un pays à l’autre. Le club pourrait alors jouer tous les matchs sur la route cette saison si aucun autre plan n’est trouvé. D’un autre côté, la Bundesliga (première division allemande de soccer) a clairement prouvé que les matchs domiciles/extérieurs n’avaient aucune importance lorsqu’ils étaient disputés à huis clos et que les équipes visiteuses gagnaient la majorité des matchs.

Selon ce que raconte le site, le club pourrait peut-être disputer son camp d’entrainement en Lettonie, alors que la capitale lettone avait accueilli l’équipe junior du Kunlun Red Star en 2017/18.

L’équipe de Bob Hartley avait d’ailleurs eu quelques problèmes semblables, alors que leur aréna était en construction en cours de saison et avait dû changer de domicile. Pour le Kunlun Red Star, on parle d’un environnement complètement différent.

En rafale

– Neymar pas blanc comme neige on dirait.

– Pourra-t-il faire mieux?

– Est-ce que la NASCAR pourrait être les premiers à accueillir des spectateurs?

– Bob Murray revient sur ses propos.

– À voir si cela sera accepté…

PLUS DE NOUVELLES