Ryan Poehling a passé son dimanche après-midi sur une plage (et il en avait le droit)

Il y a définitivement trop de jeunes et de boomers qui ne prennent pas le coronavirus au sérieux. Il y a trop de jeunes et de vieux qui, pour des raisons différentes, ne respectent pas les consignes de se distancer socialement et qui refusent de s’isoler.

Merci à tous ceux et celles qui prennent les consignes sanitaires au sérieux et qui nous aident nous, les familles, à se dire que nos sacrifices (notamment économiques) du présent ne seront pas en vain et à l’infini.

Reste que je n’en reviens pas de savoir qu’une vingtaine de personnes jouaient au soccer hier encore à Montréal et que la police a dû venir les disperser.

Je n’en reviens pas aussi de voir des jeunes sur la plage, jongler entre eux avec un rouleau de papier de toilette. Surtout quand l’un des jeunes en question est une personne d’influence sur les réseaux sociaux et qu’il devrait donc se comporter encore mieux que monsieur madame tout le monde.

Ryan Poehling a accepté le #StayAtHomeChallenge que lui ont lancé ses collègues Nick Suzuki et Michael Pezzetta sur les réseaux sociaux. Une personne doit parvenir à jongler (au moins 10 fois si possible) avec un rouleau de papier de toilette. Le problème, c’est que Poehling a relevé ce défi sur la plage, avec deux autres personnes (amis ou frères) – au lieu d’être safe at home – … et qu’il a jugé bon de le partager sur Instagram.

(Crédit: Instagram)

Vous me direz qu’il n’y avait pas beaucoup de monde sur la plage… que les gars ont (tout le temps?) deux mètres de distance entre eux… que Poehling ne touche le rouleau de papier de toilette qu’avec ses mains… qu’il est un gars du Minnesota sur une plage d’un état de la côte-est et qu’il n’a donc théoriquement pas à être en confinement selon les directives américaines. Il doit seulement se distancier socialement (pour l’instant?).

Et vous avez raison.

Mais tout ça m’amène à ceci : si l’on souhaite revoir du hockey de la LNH d’ici la fin de l’année 2020, il faudra que l’épidémie soit enrayée ici ET chez nos voisins du sud.

Le point à retenir, c’est que l’on est impuissant face à la façon de réagir de nos voisins du sud (qui songeraient même à relancer leur économie normalement dans une semaine).

Mais de grâce, respectons les règles de ce côté-ci de la frontière. La Chine, l’Italie, l’Espagne, la Corée du Sud… choisissons d’imiter les pays qui réussissent présentement, pas ceux qui ont commis une erreur et qui l’avouent désormais.

Le retour à la normale dans nos vies passe par cet isolement. Au pire, ensuite, on se partira une ligue de hockey canadienne temporairement… ou pas.

En rafale

– L’Australie et la Pologne ont décidé d’imiter le Canada.

– Ilya Kovalchuk est fort comme un boeuf.

– Deux bons espoirs de la LNH ont imité Cole Caufield et passeront la prochaine saison dans la NCAA.

– Arsen Khisamutdinov ne portera fort probablement jamais l’uniforme du Canadien.

– Et c’était d’avoir le numéro de téléphone de chacun de ses nouveaux coéquipiers.

PLUS DE NOUVELLES