Ristolainen fait encore partie des plans des Sabres (pour le moment)

Le cas de Rasmus Ristolainen continue de faire jaser dans l’entourage des Sabres. Le défenseur de 24 ans s’est ouvert, la semaine dernière, à un média de son pays, en avouant qu’il est malheureux et qu’une transaction serait bénéfique pour lui.

Une sortie qui rappelait un peu celle de Ryan O’Reilly, vous ne trouvez pas?

Des propos qui sont venus facilement aux oreilles du DG des Sabres, Jason Botterill, qui a accepté de commenter le tout, pour apaiser la petite tempête autour de ces propos.

Le dirigeant n’a pas du tout été offusqué par le cri du coeur de son défenseur.

«Je n’ai pas été surpris, ni désappointé. Il y a toujours des histoires du genre qui sortent quand les joueurs retournent dans leur pays et la Finlande a eu une année incroyable avec les médailles d’or au Championnat mondial junior et au championnat du monde. Mais si on observe, dans les deux dernière semaines, il y a d’autres reportages du genre qui proviennent de la Finlande. Il y a des choses qu’on ne peut contrôler. Ce que l’on contrôle, c’est notre communication avec nos joueurs et notre groupe.» – Jason Botterill

Et justement, le DG assure avoir discuté régulièrement avec Rasmus Ristolainen dans les dernières semaines et qu’il va garder en privé la teneur des conversations. Cela dit, il planifie la saison à venir comme si le défenseur allait faire partie de l’alignement.

«Nous continuons de bâtir cette équipe et nous voulons placer Risto dans une position pour qu’il aie du succès. Oui, il veut gagner. Nous voulons aussi qu’il soit dans une situation où il performera bien; et c’est ce que nous avons essayé avec nos acquisitions, en ajoutant de la profondeur et de la compétitivité à notre défensive.» – Jason Botterill

Une réponse très juste, mais un peu digne de la politique, vous ne trouvez pas?

Car on sait que, depuis plusieurs semaines, Botterill a magasiné son défenseur, sans succès. Ce qui complique sa tâche, c’est probablement la situation des nombreux joueurs autonomes avec compensation toujours sans contrat.

Tant que ceux-ci n’ont pas une entente en poche, c’est plus difficile pour les équipes de passer à l’action avec une transaction, car leurs DG ne savent pas quelle marge de manoeuvre ils auront.

Je pense notamment aux Jets, qui ne diraient certainement pas non à Ristolainen en renfort.

Bref, le timing n’est pas optimal pour les Sabres afin de maximiser un bon retour pour le Finlandais. Donc, Botterill n’a d’autre choix que d’envisager qu’au match d’ouverture, Ristolainen sera encore dans son groupe de joueurs.

Avec Zach Bogosian qui commencera la saison sur la liste des blessés, conserver Ristolainen ne serait pas un luxe.

C’est pourquoi sa déclaration fait du sens.

Qui sait, peut-être que Ristolainen pourrait retrouver le bonheur de jouer au hockey sous les ordres de Ralph Krueger?

En rafale

– Un rappel des meilleurs espoirs du CH, selon Eyes on the prize.

– Les propriétaires ont foi en le plan de Jim Benning, mais ont-ils réellement raison?

– Oui, Samuel Girard pourrait très bien faire paraître Sakic, pendant longtemps.

– Wow! Belle prise de KK!

 

Regardez cette publication sur Instagram

 

Fish and chips!🦈

Une publication partagée par jesperi kotkaniemi (@jesperikotkaniemi) le

PLUS DE NOUVELLES