Paul Byron sera l’agneau sacrifié selon Renaud Lavoie

Les ajouts de Jake Allen, Josh Anderson, Tyler Toffoli et Joel Edmundson ont métamorphosé le visage du Canadien. Non, l’équipe ne sera plus considérée comme étant petite et non, il ne sera plus facile de venir l’affronter au Centre Bell. Du moins, pas quand les partisans pourront être de retour dans les estrades.

Par contre, ces ajouts placent Marc Bergevin dans une situation un peu inconfortable. Le DG du Canadien aime avoir entre 1,5 et 2 millions $ de lousses sous le plafond salarial afin de pouvoir négocier avec d’éventuelles blessures (et rappels).

Or, ce matin, la masse salariale du Canadien est de 81,853 millions $, soit 353 000 $ de plus que la limite permise. Rien ne presse car il aura jusqu’au début de la saison pour régler ça, mais quand même…

Est-ce que Marc Bergevin pourrait décider d’envoyer un gars de plus à Laval afin de pouvoir libérer un peu de dollars comptables? Théoriquement et légalement, oui… mais il tomberait à 21 joueurs, soit un seul spare. Déjà qu’à deux, c’était serré, jouer avec un seul joueur d’extra au cas où serait téméraire et à la limite, suicidaire en quelque sorte.

C’est pourquoi Renaud Lavoie a avancé hier soir que Paul Byron était le joueur le plus susceptible d’écoper.

Jouer sur un quatrième trio et toucher un salaire moyen de 3,4 millions $, ce n’est plus souhaitable dans la nouvelle LNH… surtout avec le contexte particulier de la pandémie!

« J’ai discuté avec quelques équipes aujourd’hui et on m’a dit que Byron n’était pas sur le marché des transactions actuellement. Je le crois parfaitement. Éventuellement, ça risque d’arriver par contre. » – Renaud Lavoie

Reste à savoir si Byron sera l’agneau sacrifié cette année, afin de régler le problème actuel… ou s’il le sera pour permettre à Brendan Gallagher et Phillip Danault de rester l’an prochain. Si Gallagher et Danault veulent toujours rester, bien sûr…

Paul Byron a offert du bon hockey au Canadien dans les années qui ont suivi sa réclamation au ballottage. Par contre, c’est plus difficile depuis qu’il a atteint la trentaine. Les blessures se multiplient et sa production n’est plus au rendez-vous. Son coup de patin ne semble plus être aussi rapide qu’avant.

Est-ce que le CH, qui souhaite continuer de se grossir, peut se permettre de laisser filer Byron? Oui.

Y aura-t-il des équipes intéressées à l’amener chez elles avec un (relativement gros) contrat de trois ans toujours en poche? Pas sûr.

Marc Bergevin devra donc donner un incitatif ou conserver une partie du salaire de Byron pour s’en départir.

Les contrats offerts à Byron et Alzner font mal cette année, alors que la COVID-19 est venue tout chambouler.

Marc Bergevin a confié hier qu’il allait bientôt régler son problème comptable. Je le crois, même s’il n’a pas à le faire avant le début de la prochaine saison. Au pire, il enverra Jordan Weal dans la Ligue américaine et le remplacera par un gars qui touche le salaire minimum. Mais il n’aurait pas aucun lousse au cas où. Est-ce que Weal pourrait être échangé? Soumis au ballottage?

On jase là… mais si Marc Bergevin était parvenu à mettre la main sur Andreas Johnsson, Paul Byron aurait inévitablement dû quitter – ils ont le même contrat présentement – et ça n’aurait même pas été suffisant. La pandémie laisse des traces et menotte les dirigeants de la LNH. Un bon gars comme Paul Byron risque d’en payer le prix.

Je crois que Marc Bergevin tentera aussi d’amener un défenseur droitier et un attaquant de profondeur (à un salaire d’environ 1 million $) s’il en a l’occasion. Dans cette nouvelle LNH-là, les gars de quatre et de troisième paire doivent toucher un salaire d’à peu près 1 million pour te permettre d’être compétitif.

À noter que Louis Jean a confié que Brendan Gallagher n’allait pas être sacrifié. Il est à Montréal pour y rester selon Jean.

En rafale

– Bonne fête coach!

– Marc Bergevin est toujours actif durant les entre-saisons.

– Quel serait le joueur que vous seriez prêts à sacrifier? Tomas Tatar semble être un choix unanime, probablement en raison de son jeu en séries.

– Bonne question!

– La LHJMQ se dirige tout droit dans un cul-de-sac.

PLUS DE NOUVELLES