La Santé publique québécoise permet au Canadien de reprendre l’entraînement

Le scoop nous provient de la plume du clavier d’Alain Crête : La Santé publique a donné le OK aux jeunes enfants Québécois au Canadien pour reprendre ses activités.

Au moment où la population – dont de nombreux entrepreneurs et plusieurs salariés – doivent mettre leur vie (sociale et professionnelle) sur pause…

Et au moment où les jeunes étudiants doivent mettre leur éducation sur pause (ou sur slow motion)…

Le docteur Arruda n’a pas de problème à donner la green light en zone rouge, comme le dit si bien Andrew Zadarnowski sur Twitter.

Le partisan de hockey et le chroniqueur sportif en moi est heureux de cette nouvelle. Je me demande seulement si on fait la bonne chose en tant que société…

Plusieurs conditions seront toutefois à respecter chez le CH, notamment au niveau des tests et de la distanciation en-dehors de la patinoire. Peut-être aussi au niveau du nombre de joueurs pouvant patiner en même temps sur une même surface?

On ne sait pas si ce OK n’est valide que pour l’entraînement, et non pour présenter des matchs au Centre Bell, mais on devrait avoir des détails très bientôt. Rappelons que Geoff Molson a jasé à plusieurs reprises avec la Santé publique au cours des derniers jours et des dernières semaines.

Cette annonce vient à un bon moment pour le Canadien, qui voit plusieurs autres équipes recommencer à s’entraîner de façon informelle chacune de leur côté.

Les joueurs pourront donc commencer à rentrer à Montréal, eux qui sont attendus pour le 26 décembre présentement (si la saison de 56 matchs qui débuterait le 13 janvier vient à se confirmer). Disons qu’ils ne sont pas nombreux présentement à Montréal…

Le camp d’entraînement officiel du CH s’ouvrira alors le 3 janvier, si la date du 13 janvier est conservée.

Pour l’instant, on sait qu’Alexander Romanov, Paul Byron et Jonathan Drouin sont dans la région de Montréal. Ils seront donc les premiers à pouvoir bénéficier de cet assouplissement.

En rafale

– L’heure de la retraite a sonné pour Alexander Steen, qui est aux prises avec des problèmes de dos. Steen sera payé 3,5 millions $ en 2020-21 et pour l’instant, les Blues ne comptent pas le placer sur la LTIR. Son cap hit (5,75 millions $) serait donc comptabilisé sur la masse salariale de l’équipe.

– Les Blues s’en sortent-ils gagnants après avoir laissé partir Alex Pietrangeloa à Vegas? [TSLH]

– Quelle mauvaise décision de la part du gérant d’équipement suédois.

– L’Impact s’est vraiment rajeuni!

https://twitter.com/JeremyFilosa/status/1339582334350274560

– Super Bowl : des billets pour des employés du système de la santé qui ont été vaccinés?

– Kawhi n’a pas perdu son sens de l’humour.

PLUS DE NOUVELLES