La fenêtre du Canadien s’est bel et bien ouverte

Oui, le Canadien est présentement (sur papier) meilleur qu’il ne l’a jamais été depuis le début du nouveau millénaire. Claude Julien est condamné à amener l’équipe en séries en 2021 sans quoi il pourrait se faire montrer la porte.

Tentons de ne pas jouer sur les mots.

Le CH n’est pas encore une club contender, mais il espère le devenir rapidement. De club qui aspirait à faire les séries, il est devenu un club qui DOIT faire les séries et qui aspirera sous peu à la Coupe Stanley. C’est du moins le plan.

Bref, la fenêtre s’est ouverte pour le Canadien – au plus grand plaisir de Carey Price, Shea Weber, Brendan Gallagher, Geoff Molson et compagnie, qui veulent gagner depuis un bon bout de temps – mais un truc m’inquiète : est-ce qu’elle se refermera trop rapidement, avant même que le club ait pu sortir par cette fenêtre justement?

Je m’explique.

Marc Bergevin a bâti alentour de ses leaders récemment : Carey Price (33 ans), Shea Weber (35 ans), Jeff Petry (32 ans) et Brendan Gallagher (28 ans). Les plus gros contrats, ce sont eux qui les détiennent. Les plus gros salaires, ce sont eux qui les empochent.

Viennent ensuite Josh Anderson (26 ans), Ben Chiarot (29 ans), Joel Edmundson (27 ans) et Jake Allen (30 ans). Tomas Tatar, Jonathan Drouin, Paul Byron, Joel Armia et Tyler Toffoli agrémentent le tout… et les jeunes Nick Suzuki, Jesperi Kotkaniemi et Alexander Romanov amèneront de la fraîcheur à tout ça.

Reste que lorsque que l’on regarde ça de plus près, le CH s’en vient vieux.

Il n’est pas encore trop vieux, mais il le deviendra peut-être plus tôt que tard. Sachant que la nouvelle LNH est une ligue de jeunes d’abord et avant tout…

Or, le Canadien devra gagner en 2021, en 2022 ou à la limite en 2023. Ensuite, certains vétérans devront probablement accepter de jouer des rôles de deuxième ordre, et non de premier, tout en comptant pour beaucoup sur la masse salariale de l’équipe.

La fenêtre s’est ouverte, mais elle risque de se refermer rapidement.

C’est pourquoi toutes les rumeurs qui parlent d’un début de saison en mars ou d’une saison tout simplement annulée ont de quoi inquiéter. La COVID-19 a aidé un peu le travail de Marc Bergevin – les succès montréalais estivaux et le contexte économique ont avantagé le Tricolore -, mais la pandémie pourrait tout à coup venir jouer dans les pattes de l’organisation.

Regardons comment étaient concoctées les équipes qui ont récemment remporté la Coupe Stanley.

Le Lightning a remporté la Coupe avec un groupe de leaders/hauts salariés relativement jeune.

Victor Hedman (29 ans), Brayden Point (24 ans), Nikita Kucherov (27 ans), Ryan McDonagh (31 ans) et Andrei Vasilevskiy (26 ans). J’ai volontairement omis de nommer Steven Stamkos (30 ans) puisqu’il n’a pas vraiment joué cet été.

En 2019, les Blues comptaient sur Ryan O’Reilly (27 ans), Vladimir Tarasenko (26 ans), Alex Pietrangelo (28 ans), Alexander Steen (34 ans), Colton Parayko (25 ans), Jay Bouwmeester (34 ans), Jaden Schwartz (26 ans) et Brayden Schenn (27 ans) comme plus hauts salariés.

Bref, les Coupes Stanley se sont récemment gagné lorsque tes meilleurs salariés sont des joueurs qui atteignent leur peak, et non pas lorsqu’ils l’ont dépassé.

Le peak de Price, Petry, Gallagher et Weber a été atteint à Montréal. Espérons qu’il ne chutera pas trop rapidement.

Je me répète, mais la fenêtre s’est ouverte chez le Canadien, c’est ultra positif, ça…

Mais elle risque de se fermer rapidement. Aux joueurs d’en profiter dès que l’action pourra reprendre. C’est le temps de gagner maintenant!

Il sera intéressant de voir si Marc Bergevin, fort probablement conscient de cet aspect, sera tenté d’ajouter un ou deux joueurs de location à sa formation avant les prochaines séries éliminatoires. #AllInOuPas?

En rafale

– Voilà là un joueur qui aurait tellement bien complété la formation du Canadien. Mais il coûte cher.

– Tout est une question d’attitude et de caractère.

– Petite signature à Los Angeles.

– Les ligues de garage peuvent être des foyers d’éclosion (COVID-19) lorsque toutes les mesures nécessaires ne sont pas prises/appliquées. [HockeyFeed]

– L’Armada n’aura pas à déménager au Mont-Tremblant. Par contre, le Centre d’excellence Sports Rousseau ne sera utilisé que par l’Armada désormais.

– Chapeau, Shapo!

PLUS DE NOUVELLES