Claude Julien n’a pas le choix, il doit amener le CH en séries en 2021

Bien peu de gens seront en désaccord : Marc Bergevin mérite un A dans son bulletin. L’équipe qu’il a terminé d’assembler durant les derniers jours est possiblement la meilleure que nous avons eu à Montréal depuis le début du nouveau millénaire. Rapidité, robustesse, physique, talent, caractère… la salade de fruits semble complète et variée, dixit Michel Therrien.

Comme le confiait Brendan Gallagher d’entrée de jeu hier après-midi, voici maintenant venu le temps d’aller gagner (une attitude clairement partagée par Carey Price et Shea Weber).

Gagner quand? Où? Contre qui? Pour l’instant, ça importe peu.

Yvon Pednault n’a pas eu peur d’écrire les vraies choses ce matin dans le Journal de Montréal : D’aspirant aux séries, le Canadien croit désormais plutôt à un parcours nettement plus long en séries éliminatoires.

Si depuis des années, Marc Bergevin conditionne les partisans à ce qu’ils aient comme objectif de simplement voir leur équipe participer aux séries d’après-saison (et d’espérer ensuite), il ne pourra pas retenir l’enthousiasme et les attentes l’an prochain. Le CH n’est plus seulement une équipe qui aspire à peut-être faire les séries. Les fans montréalais sont en droit de s’attendre à voir le Canadien faire les séries et à réellement espérer le voir faire un long bout de chemin.

Tout autre scénario sera vu comme une déception. Les attentes ont changé.

Marc Bergevin s’est montré confiant et heureux de ses accomplissements hier après-midi. Il a sorti le chéquier à plusieurs reprises depuis un mois et il sait que son patron s’attend à ce que le Tricolore connaisse par conséquent du succès sur la patinoire en 2021.

Le DG du Canadien s’est assuré de faire ce qu’il avait à faire (et de profiter de la conjoncture en lien avec la COVID-19) et il vient de transférer la pression sur les épaules de son entraîneur Claude Julien.

« J’essaie toujours de me fixer des attentes modestes […] On peut connaître du succès. On ne forme pas seulement une équipe rapide. On a d’autres atouts. On peut gagner de différentes façons. On a des gros défenseurs qui ont du caractère. On a une attaque équilibrée […] mais on va attendre les résultats. » – Marc Bergevin

Bref, Claude Julien DOIT amener le CH en séries. Il n’a pas le droit de les rater, tel que l’écrit ce matin Marc de Foy dans le JDM.

S’il ne le fait pas, Claude Julien pourrait bien se voir montrer la porte (un an avant la fin de son entente actuelle). On ne lui demande pas de gagner la Coupe Stanley l’été prochain, mais ne pas participer au tournoi d’après-saison serait catastrophique. Inacceptable.

Or, Claude Julien, qui vient pourtant de subir une opération suite à un malaise cardiaque, devra dealer avec une pression supplémentaire sur les épaules. Il n’a pas droit à l’échec.

Est-ce que l’idée d’une division canadienne facilitera son travail? Est-ce qu’affronter régulièrement les Maple Leafs et les Sénateurs, en plus de voyager plus souvent qu’avant dans l’ouest canadien (là où l’équipe connaît généralement des difficultés) sera un défi à sa portée?

Si le Canadien aligne les victoires, Claude Julien et Marc Bergevin souriront et signeront fort probablement une prolongation de contrat.

Par contre, si le CH accumule encore une fois les défaites, des têtes tomberont. Claude Julien? Fort probablement qu’il jouera effectivement sa job en 2021.

Marc Bergevin? C’est moins clair… mais il ne bénéficiera clairement pas d’autant de buffer qu’avant. Si jamais il venait à être remplacé, son successeur serait menotté durant plusieurs années en raison des contrats récemment signés. Bref, le coach est assis sur une chaise pas mal plus chaude que le DG. #HotSeat

À Claude Julien de faire gagner cette équipe améliorée maintenant.

On jase là… mais Julien prend-il une bonne décision en acceptant de revenir derrière le banc? Auriez-vous pris la même que lui? #COVID19 #MalaiseCardiaque #Opération #Pression #Âge #Santé

En rafale

– La culture du Canadien a été modifiée au fil des années et le départ de Brendan Gallagher aurait ramené tout le monde à la case départ.

– Gallagher voulait rester à Montréal, jouer pour une équipe compétitive et avoir un lucratif contrat à long terme. Il a tout reçu mercredi.

– Louis Domingue applaudit Marc Bergevin pour ses acquisitions d’expérience.

Il faut ce qu’il faut…

– Clément Diop pourrait rejoindre l’Impact ce weekend. Il devra toutefois se soumettre à une quarantaine de neuf jours (USA) et/ou 14 jours (Canada). [LaPresse]

PLUS DE NOUVELLES