Jusqu’ici, le Canadien a bien fait contre le « monstre à deux têtes »

Le Canadien a bien fait jusqu’à présent face à la troupe de Dave Tippett. Ils ont remporté deux des trois premières confrontations. Ce succès est notamment dû à un important effort pour contenir le fameux « monstre à deux têtes » (clin d’œil à Phillip Danault). Vous devinerez que je fais bel et bien allusion à Connor McDavid et Leon Draisaitl.

(Crédit: DansLesCoulisses)

Bien que l’échantillon soit encore mince, le Canadien a même mieux fait que les autres clubs de sa division à ce chapitre. Les chiffres ne mentent pas : quand le dynamique duo se met en marche, il peut faire des ravages. Il suffit d’observer les statistiques des deux joueurs face à Ottawa par exemple.

Montréal a limité la production de Draisaitl et de McDavid a un et deux points respectivement. De plus, l’Ontarien ainsi que l’Allemand affichent un différentiel négatif face aux hommes de Dominique Ducharme.

Avec trois duels consécutifs à domicile face aux Oilers, la prochaine semaine sera cruciale et déterminante. En remportant deux ou même trois de ses affrontements, le CH serait dans une position très avantageuse. D’une part, le Tricolore possède et possédera encore à la fin de la semaine trois matchs en main sur les Oilers. D’autre part, le Canadien consoliderait sa position sur son plus proche poursuivant, soit les Canucks.

Pour le moment, Montréal n’a concédé qu’à cinq reprises sur trois rencontres face à Edmonton. Jake Allen et Carey Price se sont d’ailleurs partagé le filet. Je pense qu’une formule similaire pourrait être de mise cette semaine pour les deux portiers.

Il ne faut surtout pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, mais le Canadien possède les éléments nécessaires pour ralentir McDavid. Phillip Danault qui a repris du poil de la bête depuis quelque temps sera sûrement sur le dos du #97. On le sait tous, le Québécois est parmi les attaquants de la ligue les plus fiables dans sa zone.

Bref, le plan de match de Ducharme sera assez simple : contrer le « monstre à deux têtes ».

En rafale

– Loyola Chicago cause la première surprise au tournoi du March Madness.

– Un témoignage de Maxim Lapierre sur sa carrière en Europe.

– Le nom de Ryan Getzlaf commence à être associé aux Penguins de Pittsburgh.

– Une belle page d’histoire.

– Une grosse performance pour Elizabeth Hosking à la Coupe du monde d’Aspen.

PLUS DE NOUVELLES