Expansion à Seattle : L’idée de ne PAS protéger Price et Weber tient la route

Brian Wilde, un journaliste sportif couvrant les activités du Canadien depuis plusieurs années, a fait parler de lui pour deux raisons au cours des dernières heures sur Twitter.

First, il a partagé plusieurs images de sa vaccination ce matin. Wilde fait partie des 55 ans et plus qui pouvaient recevoir le vaccin d’Astrazeneca sans rendez-vous dès ce matin.

Mais ce sont ses tweets hockey qui nous interpellent en tant que média sportif.

Hier soir, Wilde a confié qu’il aimerait voir Carey Price et Shea Weber être exposés lors du prochain repêchage d’expansion. En d’autres mots, il souhaiterait voir le Canadien ne PAS protéger son capitaine et son gardien de but #1 en vue de l’entrée officielle du Kraken de Seattle.

Carey Price devrait accepter de lever sa clause de non-mouvement pouvoir être offert gratuitement au Kraken alors que Weber, lui, ne possède pas une telle clause dans son contrat.

À priori, on peut penser que Wilde est complètement fou…

Mais en y réfléchissant un peu, l’idée se défend très bien.

Marc Bergevin optera fort probablement pour l’option protéger 1 gardien, 3 défenseurs et 7 attaquants comme il l’avait fait lors de l’arrivée des Golden Knights.

Logiquement, il protégera Price, Weber, Petry, Chiarot (ou Edmundson), Anderson, Drouin, Toffoli, Gallagher, Kotkaniemi, Danault (s’il signe un nouveau contrat) et un autre attaquant comme Lehkonen.

Quoi que l’option de protéger un gardien, quatre attaquants et quatre défenseurs se défend elle-aussi : Price, Weber, Petry, Chiarot, Edmundson, Toffoli, Gallagher, Anderson et Kotkaniemi. Drouin serait donc offert gratuitement? Mete et Kulak aussi.

Rappelons que le Canadien n’a pas avantage à protéger un UFA comme Corey Perry, Eric Staal, Tomas Tatar ou Joel Armia et que Poehling, Caufield, Romanov, Suzuki et Primeau sont exemptés de ce repêchage. Paul Byron? Il ne sera pas réclamé, lui qui a été ignoré au ballottage à deux reprises cette saison en raison de son contrat.

Mais avec l’idée de ne PAS protéger Price, Marc Bergevin pourrait alors protéger Jake Allen qui, on le voit cette année, est très utile à l’équipe. Selon Wilde, Price ne serait pas sélectionné par le Kraken. Son âge (34 ans cet été), son historique de blessures, son contrat (encore cinq saisons à un cap hit de 10,5 millions $) et le plafond salarial fixe en lien avec la COVID-19 jouent contre lui.

Mais Wilde oublie deux points importants.

1. Price est un joueur populaire dans l’ouest – sa femme est originaire de Tri-City et Price, de Vancouver, tout juste de l’autre côté de la frontière – et il pourrait être le cœur d’une équipe d’expansion comme Marc-André Fleury l’a été au début à Vegas.


2. Price touchera un boni à la signature de 11 millions $ le 1er juillet prochain. Lorsque Seattle annoncera la liste de ses joueurs réclamés le 21 juillet, Price n’aura plus que 2 millions $ à toucher en 2021-22… et entre 7,5 et 8,5 millions $ par saison lors des quatre dernières années de son contrat. Et s’il se retire avant la fin de celui-ci, le Canadien pourrait être davantage pénalisé que le Kraken.

D’autant plus que simplement demander à Carey Price d’accepter d’être offert gratuitement au Kraken pourrait briser ta relation avec lui. S’il n’est pas réclamé, son orgueil pourrait être touché et il pourrait ne plus être le même par la suite (alors que tu devras le payer pour encore cinq saisons).

Et si surprise il y a et que tu le perds, eh bien, tu perds ton gardien de but #1. Certains diront que ce serait une bonne chose car ça libérerait beaucoup de dollars comptables et que Price n’est plus le même… mais reste que perdre ton gardien de but #1 se voudrait un dur coup au niveau hockey.

Quant à Weber, il aura 36 ans cet été et même si son contrat se voudrait très avantageux pour le Kraken – et qu’il ferait un excellent premier capitaine de la concession -, il y a de fortes chances qu’il soit lui-aussi ignoré (et frappé dans son orgueil).

Est-ce que le jeu en vaudrait la chandelle?

Rappelons que tout ça servirait à protéger Jake Allen. Est-ce justifiable?

Je suis curieux de vous entendre à ce sujet.

En rafale

– Plusieurs joueurs des Jets pourraient faire mal au Canadien ce soir.

– Le Canadien ne forme pas la même équipe sans son petit guerrier.

– Impressionnant!

– Quoi que…

– Plus constant que ça, tu meurs!

PLUS DE NOUVELLES