betgrw

Filip Mesar sera prêt si le CH veut l’essayer au centre, mais…

Quand le Canadien a repêché Filip Mesar au 26e rang en 2022, ce dernier n’était pas nécessairement le choix populaire. Alors que plusieurs espéraient voir le club repêcher Jiri Kulich ou même Lane Hutson (finalement repêché par le CH au 62e rang) à ce moment, le CH a opté pour un deuxième Slovaque en première ronde.

Et avec une saison 2022-23 pas toujours évidente pour Mesar, le choix a laissé un goût amer dans la bouche de plusieurs pendant plusieurs mois. Surtout que Kulich était très solide dans la LAH avec 46 points en 62 matchs…

Or, en 2023-24, le vent semble vraiment avoir tourné pour Mesar. De retour à Kitchener, il est un gros morceau des succès (surprenants) de l’équipe, avec ses 36 points en 24 matchs. Il joue du très gros hockey cette saison, et plus que jamais, il a l’air d’un gars qui pourrait aider le CH à long terme.

Et justement, parlant de son impact à Montréal dans les prochaines années, Mesar était de passage au Recrutes Draftcast avec Grant McCagg et Shayne Guimond aujourd’hui, et il a été questionné à savoir s’il se voyait jouer au centre ou à l’aile dans la LNH.

Sa réponse? Il se dit prêt à jouer au centre si le club veut lui donner une chance, mais…

Ce n’est pas nécessairement que Mesar ne se voit pas jouer au centre, mais bien qu’il se sent plus à l’aise dans un rôle d’ailier. Ça fonctionne bien pour lui à Kitchener jusqu’à maintenant, et même s’il prend des mises au jeu à l’occasion et qu’il s’estime bon à ce niveau (il pense être un gars capable de gagner 50-60 % de ses duels), il se sent vraiment plus confortable dans une chaise d’ailier.

Et bien franchement, j’ai tendance à être d’accord avec lui. Je pense qu’on le verra prendre des mises au jeu à l’occasion et possiblement dépanner au centre, mais à temps plein, il sera un ailier. En gros, à ce niveau, je le vois dans une chaise « à la Paul Byron », qui faisait sensiblement la même chose.

Mesar a également parlé de sa saison à Kitchener, donnant beaucoup de crédit au nouvel entraîneur de l’équipe, Jussi Ahokas, pour la belle campagne du club jusqu’à maintenant. L’espoir du CH a d’ailleurs noté qu’Ahokas a été l’entraîneur de Juraj Slafkovský en Finlande dans les dernières années, d’où le fait qu’il le connaissait déjà un brin.

Parlant de Slaf, qui est évidemment un bon ami de Mesar depuis longtemps, l’invité du podcast a révélé que son compatriote a toujours été le plus grand et le plus gros joueur sur la glace d’aussi longtemps qu’il puisse se souvenir. Et selon Mesar, à 12 ans, Slaf mesurait déjà… six pieds, ce qui a poussé Mesar à le surnommer « Dino » (dans le sens de dinosaure) depuis.

Je vous remets le lien ICI pour écouter l’excellent entretien dans son intégralité. On souhaite donc à Mesar de connaître beaucoup de succès à Kitchener d’ici la fin de la saison (lui qui jouera aux côtés d’Eduard Sale, fraîchement acquis à Kitchener, pour le reste de la saison) avant le prochain camp du Canadien, où il souhaite brouiller les cartes.

La balle est dans son camp.

PLUS DE NOUVELLES