betgrw

Jakub Dobes est en train de sauver la saison du Rocket

Au début du mois de novembre, la saison du Rocket avait des allures de véritable cauchemar. Le club était carrément au dernier rang du classement général de la LAH, les blessures s’accumulaient à la tonne et ça avait des allures de saison perdue pour le club-école du Canadien.

À ce moment-là, certains commençaient à se poser des questions sur la sécurité d’emploi de Jean-François Houle, l’entraîneur-chef de l’équipe. Ça allait vraiment, vraiment mal.

Mais au lieu de se laisser abattre, le Rocket a décidé de mettre ses bottes de travail et de ramener sa saison sur le droit chemin. Depuis ce temps-là, il y a eu quelques moments difficiles, mais dans l’ensemble, il y a eu beaucoup plus de positif.

Hier soir, dans un match où Arber Xhekaj a détruit Brennan Saulnier dans une victoire du Rocket, le club a ajouté deux autres points à sa fiche.

Et mine de rien, le Rocket a amassé 15 points (sur une possibilité de 16) à ses huit derniers matchs. Seule une défaite en prolongation face aux Comets d’Utica (dans ce qui avait été un match complètement, mais complètement fou) n’a pas permis au club de toucher les deux points dans un match lors de cette séquence.

Comment expliquer les récents succès de l’équipe? Il y a quelques raisons : bon nombre d’éclopés sont de retour, les nombreux jeunes commencent à trouver leurs repères, Arber Xhekaj est venu dynamiser l’équipe (la paire qu’il forme avec Logan Mailloux joue de l’excellent hockey), mais surtout, l’émergence de Jakub Dobes y est pour beaucoup.

Hier encore, Dobes a goûté à la victoire dans un match où il a repoussé 28 des 30 tirs adverses face à Belleville, un match important considérant que les Senators sont un rival direct du Rocket.

Et clairement, on ne parle pas d’un « rare » bon match dans son cas : après un début de saison difficile, Dobes a une fiche de 8-1-1 à ses 10 derniers matchs, une séquence lors de laquelle il a une moyenne de buts alloués de 2,45 et un taux d’efficacité de 0,920.

L’arrivée récente du vétéran Kasimir Kaskisuo pour l’épauler semble l’avoir aidé, mais concrètement, c’est même avant l’arrivée de Kaskisuo que Dobes commençait à prendre son envol.

Parlant de Kaskisuo, c’est d’ailleurs lui qui sera le gardien partant ce soir dans un match important pour le Rocket, qui affrontera à nouveau les Senators. Si le Rocket l’emporte et que les Americans de Rochester sont défaits, le Rocket sera à égalité au troisième rang de sa division, ce qui le placerait au plus fort de la course aux séries.

Pour un club dont la saison était un véritable cauchemar il y a quelques semaines à peine, ce serait exceptionnel.

On parle souvent d’espoirs comme Jacob Fowler et Cayden Primeau comme potentiels gardiens d’avenir à Montréal, mais les récents succès du Rocket rappellent que Dobes ne doit pas être oublié à ce niveau-là.

Ne reste plus qu’à voir si, contrairement à Primeau (selon Philippe Boucher), Dobes a des mains de calibre LNH.

PLUS DE NOUVELLES