Filip Mešár : de bons atouts qui nécessitent encore beaucoup de développement

Le nom qui est sur toutes les lèvres des partisans du Canadien de Montréal depuis quelques semaines c’est Pierre-Luc Dubois Juraj Slafkovsky.

Tout le monde est excité de le voir en action et de voir sa progression et son développement à travers les saisons.

Avec qui jouera-t-il? Sera-t-il dans la LNH dès cette année? Combien de points fera-t-il? Quelle sera sa production moyenne chaque saison?

Bref, ce ne sont que quelques questions que se posent tous les partisans du CH ces temps-ci au sujet de Juraj Slafkovsky.

Mais qu’en est-il de l’autre choix de première ronde du Canadien de Montréal?

Parce que oui, Filip Mešár (slovaque tout comme Slafkovsky) est également un choix de première ronde.

On le sait, les joueurs repêchés en première ronde chaque année sont toujours vus comme très importants dans toute organisation.

Donc, qu’en est-il de Mešár? À quoi faut-il s’attendre de lui dans le futur?

Il est tout d’abord important de préciser que Mešár est un projet et non un joueur qui viendra aider l’attaque du CH rapidement.

Ce que j’insinue par projet c’est que le centre slovaque a d’excellents atouts qui nécessitent encore beaucoup de développement.

Donc, le talent est bien présent chez Mešár, cela il n’en fait aucun doute.

Ce qu’il reste à savoir c’est s’il sera en mesure d’améliorer et de développer suffisamment toutes les facettes de son jeu afin de devenir un solide joueur dans la Ligue nationale de hockey.

Selon l’analyse faite par Hadi Kalakeche du site Eyes On The Price dont je vous laisse le lien ici, les principales qualités du jeu de Mešár sont sa fluidité sur patin, son intensité, ainsi que son excellente vision offensive.

Le slovaque a une conscience du jeu en attaque très impressionnante.

Dans son analyse, Kalakeche explique que la banque d’atouts de Mešár est encore mince et peu développée.

Il ajoute donc qu’il y a bel et bien une chance que Mešár ne parvienne pas à développer suffisamment toutes les facettes de son jeu et qu’il ne soit donc qu’un joueur de profondeur (3e ou 4e trio).

Cependant, Kalakeche explique qu’avec un bon développement spécifique aux facettes que Mešár doit améliorer, le slovaque pourrait devenir un excellent joueur d’un top-6 dans la LNH.

Les facettes à améliorer énumérées dans l’article sont les mécaniques de protection de rondelle de Mešár, son maniement de bâton en défense et son habileté à se créer des chances de marquer en se libérant de sa couverture le long des bandes (donc être en mesure de couper vers l’intérieur afin de se donner une bonne chance de marquer).

Bref, Mešár représente vraiment un bel espoir qui pourrait très bien atteindre la LNH et devenir un joueur essentiel aux succès du CH.

De plus, qui ne rêve pas d’un duo d’amis slovaques à l’attaque à Montréal composé de Slafkovsky et Mešár.

En Rafale

– Tkachuk parlera aux médias lundi.

– Prolongation de contrat de deux ans pour Studnicka avec les Bruins.

– Deux signatures à Los Angeles.

– Ça va bien pour Brooke Henderson.

– Sandoval regrette sa décision.

PLUS DE NOUVELLES