betgrw

Fauteuil roulant : Daniel Brière n’a pas peur de parler du geste de son fils

On se souvient tous de l’histoire de Carson Brière, n’est-ce pas?

Pour ceux qui auraient besoin de se faire rafraîchir la mémoire, rappelons que le fils de Daniel Brière a décidé de lancer un fauteuil roulant (vide) en bas des escaliers d’un bar. C’est d’ailleurs arrivé environ quand son père a hérité du poste de DG des Flyers.

Brière (le fils) a alors, rappelons-le, été renvoyé par son université.

Depuis l’an passé, cette histoire-là suit le fils de Daniel Brière. Il doit vivre avec le jugement des autres pour le geste qu’il a posé puisque ça a pas mal fait jaser. Il ne peut pas se cacher.

Daniel Brière, en entrevue avec Jean-François Chaumont, n’a pas eu peur de répondre aux questions à ce sujet.

Je peux parler de ce sujet.

On fait tous des erreurs dans la vie. Je suis une personne qui croit au principe de la deuxième chance. Mais tu dois vouloir t’améliorer et te relever. – Daniel Brière

Le DG des Flyers a aussi ajouté que son fils avait réalisé bien des choses et qu’il s’en voulait. Il n’allait certainement pas dire le contraire, mais il est bien de voir le DG en parler ouvertement.

Il affirme aussi que son fils n’a pas cherché à jouer la carte du « fils de Daniel Brière » pour s’en sortir.

Mais forcément, cela a poussé Carson Brière à s’exiler un brin. Il a décidé d’aller jouer au hockey en Europe. Il a commencé sa saison en Slovaquie et le voilà rendu en France. Il en profite pour sortir son français.

S’exiler devenait nécessaire.

C’était très noir devant lui.

Il ne voyait pas le chemin pour s’en sortir. Il avait besoin de naviguer dans tout ça. – Daniel Brière sur son fils après l’histoire de la chaise roulante

Avec un geste comme il a posé, je suis certain que d’apprendre que Carson Brière a été obligé de s’exiler un brin pour avancer ne vous fera pas forcément pleurer outre mesure. Son capital de sympathie n’est pas à son plus haut, disons.

Mais il n’en demeure pas moins que Daniel Brière a raison : même si le geste était horrible, Carson Brière mérite une deuxième chance… sans pour autant oublier ce qu’il a fait.

PLUS DE NOUVELLES