Eric Lindros aurait pu être échangé au Canadien… contre Patrick Roy!

S’il y a un échange qui a bien marqué le Québec, c’est bien celui qui a impliqué Eric Lindros, au terme d’une saga incroyable, qui a été chapeautée par une séance d’arbitrage afin de déterminer si l’Ontarien allait faire ses bagages pour évoluer avec les Rangers ou les Flyers.

La transaction, tout simplement gargantuesque, a changé le visage des Nordiques et des Flyers, rien de moins.

En entrevue avec Jean-Charles Lajoie, ce soir, l’ancien DG et entraineur-chef du Fleurdelisé, Pierre Pagé, a révélé que le Canadien, pourtant ennemi juré des Nordiques, a aussi tendu une perche dans le dossier Lindros.

Serge Savard a offert, comme base de négociations, nul autre que Patrick Roy!

Finalement, Pierre Pagé et son équipe ont choisi de ne pas s’aventurer sur cette avenue, jugeant que ce n’était pas le temps de faire ça.

Ils ont certainement anticipé l’onde de choc que ça causerait, avec raison. Envoyer un Lindros récalcitrant chez l’ennemi juré, même si tu obtiens Patrick Roy, c’est sûr que les Nordiques ont eu peur de mal paraître.

Quand on dit que parfois, les meilleurs échange sont ceux qu’on ne fait pas, cet exemple tend à confirmer le cliché.

Car oui, Lindros aurait changé l’attaque du Canadien avec sa seule présence, surtout en faisant constamment des pièces de jeu dignes de celle-ci.

Mais avec Roy, en 1993, ils ont tout de même pu soulever la Coupe Stanley. Ça a une grande valeur, ça.

Quand on y pense… Stéphane Fiset a déjà révélé avoir passé près de passer au Canadien, peu avant que Serge Savard ne soit congédié. L’ancien DG semble avoir tenté, pendant un bout de temps, d’échanger son gardien vedette, non? Juste dommage qu’en bout de ligne, ça se soit produit au mauvais moment… pour un retour moindre.

PLUS DE NOUVELLES