Envoyer Jonathan Drouin au centre est la meilleure façon de bien l’entourer

Je ne sais pas pour vous, mais je suis très heureux de voir que Jonathan Drouin est fin prêt à revenir au jeu en vue de la prochaine saison. Le Québécois semble en forme et il semble être très motivé pour la campagne à venir.

Et avec toute l’incertitude chez le Canadien au poste de centre, je vous avoue que d’entendre Pierre Houde dire ce matin que Drouin est prêt à jouer au centre cette année m’a mis le sourire aux lèvres. On ne sait pas si ce sera nécessairement le rôle qu’il aura le 13 octobre prochain, mais de savoir qu’il est prêt à relever le défi pour aider son équipe est quelque chose que j’ai réellement apprécié.

Mais même si certains sont hésitants à l’idée de renvoyer Drouin au centre, j’aime beaucoup le point de vue de Martin Lemay sur la question, lui qui affirme que de placer le Québécois au centre avec deux bons ailiers est une meilleure idée que de le laisser à l’aile « sans centre ».

Rien contre Jesperi Kotkaniemi, Jake Evans et Ryan Poehling, mais à ce stade-ci de leur carrière, je ne crois pas qu’aucun d’entre eux est fin prêt à occuper le poste de deuxième centre. Or, un gars comme Jonathan Drouin pourrait l’être, lui.

Et après tout, le CH a un surplus au niveau des ailiers de l’équipe. En plus de Drouin, il faut assumer que Caufield, Toffoli, Anderson, Gallagher, Armia et Hoffman sont tous capables d’évoluer sur un top-6. En envoyant Drouin au centre, ça permet de former un top-6 qui ressemblerait (en gros) à ça :

Toffoli – Suzuki – Caufield

Hoffman – Drouin – Anderson / Gallagher

On sait que Drouin est un excellent fabricant de jeu. Le placer aux côtés d’un franc-tireur comme Hoffman lui permettrait de l’alimenter, et avec un Anderson qui a connu ses meilleurs moments avec Drouin en 2020-21, c’est une recette pour un deuxième trio fort intéressant.

Drouin ne doit pas être considéré le deuxième centre de facto de cette équipe, mais rien n’empêche Dominique Ducharme de tenter l’expérience. Égaler l’offre de Jesperi Kotkaniemi ou acquérir Christian Dvorak pourrait solidifier la ligne de centre de l’équipe et offrir un plan B si ça ne fonctionne pas pour Drouin au centre.

Or, si on veut épauler Drouin le mieux possible sur son trio, il devra jouer au centre. Il aura deux excellents ailiers à ses côtés et pourra les alimenter à profusion, lui qui est probablement le meilleur passeur de cet alignement.

J’aime beaucoup ce projet, mais ne reste qu’à voir si Dominique Ducharme l’aimera, lui.

En rafale

– Alex Belzile souffle 30 bougies aujourd’hui.

– J’en doute.

– Il offre un rendement exceptionnel au CF Montréal.

– Belle façon de se racheter.

– Dommage.

PLUS DE NOUVELLES