Emil Heineman confirme que le CH s’était intéressé à lui avant qu’il ne soit repêché

Maintenant que le Canadien a envoyé Tyler Toffoli à Calgary (il dispute d’ailleurs son premier match avec les Flames ce soir, pour les intéressés), il est temps de se concentrer sur le virage jeunesse que prendra le Tricolore dans les prochaines semaines.

Parce que oui, l’équipe continuera de faire des transactions axées vers le futur dans les prochaines semaines. 

Pour en revenir à la transaction Toffoli, c’est probablement l’espoir acquis en retour du franc-tireur qui déterminera si cette grosse transaction aura été un succès pour le CH. En effet, bien des choses ont été dites au sujet d’Emil Heineman depuis hier, et ce sera à lui de prouver qu’il peut s’établir comme une vraie option dans la LNH.

L’excellent Mitch Giguère a d’ailleurs publié une analyse très en profondeur du nouveau venu sur le site plus tôt en soirée. Si vous l’avez manqué, c’est ICI, et je vous recommande fortement de la lire pour avoir son pouls sur le joueur.

Mais jusqu’à aujourd’hui, nous n’avions pas encore entendu le joueur en question parler. C’est maintenant chose faite grâce à Louis-André Larivière, qui lui a parlé aujourd’hui.

Heineman a notamment été questionné sur la façon dont il a appris qu’il avait été échangé au Tricolore, et il en a profité pour révéler une petite information : le CH lui avait fait de l’œil juste avant le repêchage de 2020 et allait le sélectionner en deuxième ronde. Or, les Panthers ont devancé le Tricolore, qui s’est rabattu sur Luke Tuch et Jan Mysak.

Reste que c’est surprenant de voir que la nouvelle direction hockey de l’équipe a de l’intérêt pour un joueur qui avait aussi été ciblé par l’ancienne direction. Considérant les différences entre leurs philosophies, c’est particulier. Peut-être que ceux qui ont évité le couperet ont réussi à vendre Heineman à la nouvelle direction, toutefois.

Heineman a également parlé un peu du style de joueur qu’il est. En fait, même si bien des gens parlent de lui comme un attaquant plus défensif depuis hier, il tient à préciser qu’il sent qu’il est bien plus que cela. Il affirme qu’il adore marquer des buts et qu’il possède le tir, le coup de patin et les habiletés offensives pour le faire de façon régulière.

Et je ne le sens pas arrogant dans son propos : il a l’air d’avoir confiance en ses moyens, tout simplement. De toute façon, son éthique de travail a tellement été vantée de façon unanime depuis hier que je ne crois pas qu’il est arrogant à la base.

Évidemment, le développement d’Heineman et du joueur sélectionné avec le choix de première ronde des Flames sera un aspect crucial quand viendra le temps d’évaluer la « transaction Toffoli » dans quelques années. J’avoue que j’ai des attentes modestes envers Heineman, mais j’espère être agréablement surpris.

PLUS DE NOUVELLES