Ekblad et Sergachev… | Qui s’est le plus amélioré dans l’Est? | En rafale

Ekblad et Sergachev

Le jeune Mikhail Sergachev se tire plutôt bien d’affaires au camp de perfectionnement des Canadiens cette semaine, lui qui y va de montées d’un bout à l’autre de la patinoire et profite du fait qu’on lui laisse le champ libre pour donner libre cours à son talent et épater la galerie. Sergachev n’est pas loin de la LNH, mais ça ne signifie pas pour autant qu’il est prêt à y jouer dès cette année. Certains arrières arrivent à faire le saut directement des rangs juniors à la LNH dès leur année de repêchage, mais ils sont une denrée rare. À titre d’exemple, Aaron Ekblad est immédiatement parvenu à s’établir comme étant un excellent défenseur chez les Panthers de la Floride alors qu’il venait à peine d’être repêché. Les comparaisons entre les deux arrières au niveau des statistiques lors de leur de leur année de repêchage sont étonnamment similaires :

Aaron Ekblad à son année de repêchage:
58 PJ, 23 B, 30 P, 53 Pts, 90 min, plus-7 (6 pieds 4 pouces, 216 livres)

Troisième plus haut total de points de son équipe.

Mikhail Sergachev à son année de repêchage:
67 PJ, 17 B, 40 P, 57 Pts, 56 min, plus-15 (6 pieds 3 pouces, 220 livres)

Troisième plus haut total de points de son équipe.

Évidemment, il ne faut pas y voir là une certitude, les deux joueurs n’ont pas le même niveau de maturité, ils n’ont pas les mêmes aptitudes et ils n’ont pas évolué avec des équipes de la même force. Quand on jugera, au sein de la direction des Canadiens, que Sergachev est prêt, c’est qu’on aura décidé qu’il peut aider le grand club à ce moment, que ce soit cette saison ou dans deux ou trois ans, peu importe. L’important demeure qu’on s’assure de ne pas brûler inutilement la confiance d’un jeune surdoué qui pourrait devenir un défenseur de premier plan dans la meilleure ligue de hockey au monde.

Les plus améliorés dans l’Est : une liste correcte

Dan Rosen, de NHL.com, y est allé de sa liste des équipes les plus améliorées au sein de l’Association de l’Est au cours de la saison morte. Cette liste est correcte, tout au plus, mais elle semble légèrement « brouillonne », comme dirait Pierre Houde. Selon Rosen, dans la liste des cinq formations de l’Est s’étant le plus améliorées, on retrouve les Sabres de Buffalo (qui ont ajouté Kyle Okposo et Dmitry Kulikov), les Hurricanes de la Caroline (qui ont ajouté Bryan Bickell, Teuvo Teravainen, Lee Stempniak et Viktor Stalberg), les Panthers de la Floride (qui ont ajouté Keith Yandle, Jason Demers, Colton Sceviour, James Reimer et Mark Pysyk), les Devils du New Jersey (qui ont ajouté Ben Lovejoy, Beau Bennett et Vern Fiddler, et qui ont échangé Adam Larsson en retour de Taylor Hall) ainsi que les Maple Leafs de Toronto (qui ont ajouté Frederik Andersen, Matt Martin, Roman Polak et qui ont repêché Auston Matthews).

S’il est clair que les Devils, avec la transaction Hall-Larsson, et les Panthers, avec leur défensive revampée, se sont beaucoup améliorés, on peut apposer un point d’interrogation aux Hurricanes. De plus, Rosen aurait pu ajouter le nom de deux équipes de l’Est : les Canadiens de Montréal (qui ont ajouté Andrew Shaw, Shea Weber et Alexander Radulov, laissant partir P.K. Subban et Lars Eller) et les Red Wings de Detroit (qui ont ajouté Thomas Vanek, Steve Ott et Frans Nielsen, pendant que Pavel Datsyuk retournait jouer chez lui et que Kyle Quincey devenait agent libre sans compensation).

En rafale
– Le camp de perfectionnement du CH prend fin aujourd’hui.

https://twitter.com/CHatzitoliosMTL/status/751028021335822337

– Une attaque métamorphosée à Montréal.

– Martin Reway a réitéré qu’il était prêt à faire ses classes pour accéder à la LNH.

– Un entretien intéressant avec le jeune Nikita Scherbak.

– Contrairement aux années passées, Michael McCarron se démarque au camp de développement du CH.

– Charles Hudon redouble d’ardeur à l’entraînement. Quoique l’entraînement al’air plutôt agréable, non?

– Le camp de perfectionnement des Bruins s’amorce.

– Le volteface d’Éric Veilleux a causé tout un choc à Victoriaville.

– Une histoire qui ne donne pas une belle image au UFC, encore.

– Suspendu pour avoir frappé l’entraîneur adverse, Duron Carter, des Alouettes de Montréal, a porté sa cause en appel.

– Une ligue de jeux vidéos ?

– De drôles de spectateurs au TDF

PLUS DE NOUVELLES