betgrw

Éclosion tardive d’Alexis Lafrenière: la faute du propriétaire des Rangers selon Renaud Lavoie

Alexis Lafrenière connaît une très bonne saison avec les Rangers de New York. Il a 54 points, dont 26 buts, en 76 matchs, mais ça va au-delà de ça. Il montre finalement qu’il peut être un bon joueur dans la LNH.

Cela aura pris presque quatre ans pour y arriver, mais l’important, c’est qu’il y soit.

Si son éclosion est si tardive, c’est le propriétaire des Rangers, James Dolan, qui est à blâmer selon Renaud Lavoie.

Lors du segment « La mise en échec » à JiC, le journaliste est revenu sur la progression fulgurante de Lafrenière.

Il mentionne qu’enfin les propos négatifs à son endroit sont terminés, mais que son éclosion a été retardée parce que Dolan a décidé de ne pas l’envoyer dans la LHJMQ et au Championnat mondial de hockey junior.

Lavoie a reçu la confirmation que ce n’était pas Jeff Gorton, directeur général de l’époque à New York, qui s’était opposé à un renvoi dans le hockey junior, mais bien le propriétaire.

Il faut se replonger dans le contexte de l’époque. Lafrenière avait survolé le mondial junior en début d’année 2020 en plus d’être inarrêtable à Rimouski avant la pause due à la COVID-19. Il semblait mûr pour la LNH et n’avait pas eu la chance d’avoir un camp des recrues et un camp d’entraînement normal.

Facile de critiquer la décision quatre ans plus tard, mais le contexte n’était pas le même qu’aujourd’hui. Est-il arrivé dans la LNH trop vite? Peut-être, on le saura jamais. Il avait tout accompli dans le junior ou presque, donc c’est vraiment difficile à dire.

C’est différent d’un joueur comme Jesperi Kotkaniemi, qui a vraiment été poussé dans la LNH par le CH en raison du manque de profondeur. Il n’avait pas tout brûlé en Finlande et aurait bénéfice d’une année supplémentaire dans le hockey européen.

PLUS DE NOUVELLES