Du positif au sujet de l’état de Ryan Poehling

L’espoir du Canadien de Montréal a subi une commotion cérébrale lors de la joute à Bathurst, à cause d’un coup d’épaule de Dryden Hunt, la semaine dernière. Depuis, il est sur le carreau à tenter de diminuer les maux de tête dans le but de renouer avec l’action le plus rapidement possible. Surtout, qu’il se bat actuellement dans le but d’amorcer la saison dans un uniforme du Canadien de Montréal.

Tout ça pour indiquer que Poehling a foulé la patinoire de Brossard ce matin. Évidemment, il a patiné en solitaire, donc le processus suit son rythme. A-t-il pu exploser et freiner brusquement? Ce fut principalement de petits exercices, accompagnés d’un thérapeute du Canadien de Montréal.

On n’en sait pas plus sur l’état de santé du numéro 25, mais force est de constater que le progrès est palpable. Puis, force est d’admettre également que les rumeurs au sujet d’une potentielle transaction incluant un attaquant pourraient se concrétiser de façon hâtive.

Le joueur de centre, à l’instar de Nick Suzuki, a mis ses tripes sur la bûche et son coeur sur la surface glacée dans le but de se tailler un poste régulier avec le Canadien de Montréal. Son étoffe, son intelligence, son travail, sa force physique et sa maturité font de lui un incontournable.

Pourquoi tenir mordicus à envoyer Nick Suzuki et Poehling du côté de la Ligue américaine alors que les deux en ont fait suffisamment pour obtenir un poste au sein des grands? Les deux joueurs ont forcé la main de l’organisation, donc si celle-ci est conséquente avec ses dires, les deux doivent au moins jouer le premier match en Caroline, le 3 octobre.

Bref, Poehling est un joueur de la LNH, tout comme Suzuki, et les deux joueurs cadrent parfaitement avec cette « attitude » du Canadien de Montréal.

PLUS DE NOUVELLES