Dominique Ducharme a déjà dirigé Kale Clague (avec Équipe Canada Junior)

Un peu plus tôt aujourd’hui, on apprenait que le Canadien avait réclamé (et obtenu) le jeune défenseur Kale Clague au ballottage.

Certes, il ne viendra pas bouleverser la dynamique de l’équipe, mais Clague demeure un projet fort intéressant. Ancien choix de deuxième tour en 2016 par les Kings, il a un potentiel offensif assez élevé et il est capable de relancer une attaque.

On ne parle pas d’un Cale Makar ou d’un Adam Fox, certes, et il y aura du travail à faire pour qu’il devienne meilleur dans sa zone, mais le risque est presque inexistant en le réclamant.

Mais même si Clague est encore tout jeune et qu’il débarque à l’autre bout du continent nord-américain, il pourra retrouver deux visages qu’il a déjà côtoyés : Tyler Toffoli (avec qui il a très brièvement joué chez les Kings) et Dominique Ducharme.

En effet, Ducharme a déjà dirigé le jeune défenseur : c’était avec Équipe Canada Junior durant les éditions 2017 et 2018 du Championnat mondial de hockey junior.

En 2017, Clague avait inscrit six mentions d’assistance en sept matchs, mais avait vu son équipe être défaite en finale par les Américains. En 2018, toutefois, il n’avait inscrit que deux passes en six joutes, mais il avait goûté à la médaille d’or avec l’unifolié.

Et Dominique Ducharme était l’entraîneur-chef d’ÉCJ pour ces deux éditions.

Est-ce que Jeff Gorton a demandé l’avis de Ducharme avant de le sélectionner? C’est fort possible. Or, Clague note qu’il n’a pas parlé à son ancien entraîneur depuis la conquête de la médaille d’or en 2018.

Contacté par Athlétique Montréal pour discuter de son arrivée avec le CH, Clague a affirmé qu’il ne « pouvait pas être plus enthousiaste » à l’idée de rejoindre le club. Il a apprécié son passage avec les Kings mais il sent qu’il pourrait profiter d’un changement d’air.

Est-ce qu’il sera un Oliver Kylington ou un Sami Niku? Le CH espère que ce sera la première option.

Après tout, il a déjà démontré de belles choses par le passé. Il avait même remporté le trophée Bill Hunter dans la WHL (l’équivalent du trophée Norris dans la LNH). Ce n’est pas rien.

On verra donc ce que Clague peut apporter au CH, mais une chose est sûre : il a hâte d’être ici et il espère pouvoir relancer sa carrière à Montréal. Espérons que son ancien entraîneur saura tirer sur les bonnes cordes pour lui permettre d’éclore.

PLUS DE NOUVELLES