DG du Canadien : Émilie Castonguay doit être considérée pour le poste

Depuis le départ de Marc Bergevin, la recherche pour le prochain DG du Canadien de Montréal est en marche. L’arrivée de Jeff Gorton n’est que le premier morceau du casse-tête, et il y en aura d’autres qui suivront.

Parlant de Gorton, ce dernier a surpris quelques personnes en disant qu’il n’avait pas peur d’aller chercher des candidats du champ gauche. Oui, les noms de Mathieu Darche, Daniel Brière et Martin Madden Jr. circulent beaucoup, mais ils ne seront pas les favoris pour autant).

En prenant cela en considération et en ajoutant le fait que Geoff Molson a affirmé lundi passé qu’il voulait ajouter plus de diversité dans le département des opérations hockey, il m’est venu une puce à l’oreille (je ne prétends toutefois pas être le seul : mon collègue Charles-Alexis Brisebois en parlait lui aussi hier) : le Canadien se doit de considérer Émilie Castonguay pour le poste.

Jonathan Bernier en parlait lui aussi, d’ailleurs.

Castonguay est la seule agente de joueurs au Canada, elle qui représente notamment Alexis Lafrenière et Cédric Paquette dans la LNH (ainsi que Marie-Philip Poulin). Elle est extrêmement qualifiée (elle a gradué en droit) et elle a sept clients dans le circuit Bettman en date d’aujourd’hui.

Non, elle ne serait pas engagée « juste parce qu’elle est une femme ». Elle a un CV assez étoffé et, si le poste l’intéresse, elle doit faire partie de la liste des personnes qui seront considérées.

Ce ne serait pas la première femme engagée comme DG dans les quatre grandes ligues sportives américaines, mais bien la deuxième, étant donné que Kim Ng est en poste chez les Marlins de Miami. Elle serait toutefois la première à briser cette barrière dans la LNH.

Jeff Gorton est un gars qui a un flair pour le talent, mais qui n’a pas nécessairement la fibre comptable. Il avait même affirmé hier qu’il aimerait trouver quelqu’un qui viendrait le compléter pour faire du duo de dirigeants du CH un réel monstre à deux têtes.

Et Émilie Castonguay est une personne toute désignée pour réussir ceci.

J’espère sincèrement qu’elle sera considérée de façon sérieuse si le poste l’intéresse. Elle parle français (évidemment) et elle est qualifiée pour le poste.

À suivre, donc.

PLUS DE NOUVELLES