Des propos de David Desharnais décortiqués | P.K. Subban et son amour du hip-hop | En rafale

Bon dimanche!

Quel genre de message caché y avait-il à travers les propos de David Desharnais? Lors d’un tournoi de golf annuel (au profit de la Fondation Philippe-Boucher) guidé par David Desharnais, Antoine Vermette et Patrice Bergeron, les médias se sont entretenus avec le petit joueur de centre du Canadien et j’ai retenu certains passages.

Voici ce qu’il a lancé d’entré de jeu : « Ça n’a pas été notre meilleure saison. Peu importe ce qu’on va dire, nous avons eu des blessures et un petit creux, et on n’a pas été capable de s’en sortir. Ça n’explique pas tout, mais si nous avions eu un club en santé, ça aurait été autrement. »

Si vous êtes comme moi, vous avez sans doute capté le message à travers cette quote? Lorsqu’il mentionne « Ça n’explique pas tout », en parlant de la santé du groupe, c’est facile de faire le lien avec l’ambiance du vestiaire qui n’était clairement pas au summum. Dans un vestiaire de perdant, c’est rarement joyeux et les prises de bec augmentent de façon considérable.

Sans viser personne, c’est facile d’imaginer que dans ces conditions-là, P.K. Subban devait gosser ses coéquipiers davantage puisque tout le monde était à fleur de peau et facile à effriter. Beaucoup de gens mentionnent que le 76 est dérangeant, mais lorsque l’équipe gagnait, ces genres de propos étaient pas mal moins nombreux.

Le « On n’a pas été capable de s’en sortir » peu également s’adresser au leadership général de ce vestiaire… 

Le petit 51 a renchéri en visant encore (quelque peu) le leadership du vestiaire :  « C’est sûr que Carey, c’était le meilleur joueur de la ligue l’an dernier, mais on ne peut pas toujours se fier à un seul joueur. Regarde Tampa Bay, ils ont perdu leur gardien numéro un et ils ont été capables d’aller loin. En série, des fois, il ne faut pas trop compter sur ces gars-là, il faut être capable de jouer en équipe. »

Jouer en équipe… Après le retrait de Carey Price, la deuxième fois, les joueurs du Canadien ont été incapables de se regrouper afin d’écrire une histoire intéressante. Cette saison-là s’est plutôt transformée en film d’horreur et plusieurs écarts de conduite ont fait la une des journaux. On ne reviendra pas sur toutes ces frasques, mais je trouve que Desharnais a livré des propos intéressants malgré qu’ils étaient un brin réchauffés.

Vais-je un peu loin avec mes déductions? Peut-être! Mais moi, ce genre de propos d’un joueur m’en dit beaucoup! 

Avec une saison atroce derrière la cravate, Desharnais ne sera peut-être plus un Canadien la saison prochaine, mais il ne s’est jamais caché des médias et il a toujours fait face à la musique. Mine de rien, il a beaucoup de caractère et s’il demeure avec le Canadien, il devrait rebondir… S’il quitte la Sainte-Flanelle afin de peut-être rejoindre Guy Boucher, il performera encore plus puisque Boucher est en amour avec.

On a souvent parlé du hors-glace au courant de la saison dernière et certains journalistes mentionnaient que les joueurs étaient suffisamment professionnels afin de laisser cela de côté sur la glace. Ça, c’est de la bouillie pour les chats et nous l’avons bien vu avec le Canadien cette année. On a compris ce qui se passait avec Markov lors de sa mauvaise séquence (séparation). Quand Alex Galchenyuk a arrêté de sortir, il est rapidement devenu l’attaquant le plus menaçant du Canadien…

 

En rafale
– Malik Shaheed, celui qui animait l’émission hip-hop dans le temps à MusiquePlus, a passé du temps de qualité avec P.K. Subban lors du weekend du Grand Prix.

– Donc, malgré des séries de bouette, Evgeni Malkin est tout de même le deuxième meilleur pointeur de l’histoire des Penguins en finale de la Coupe Stanley.

– Après l’épisode du paparazzi, Jaromir Jagr a désormais droit à sa propre bière :

– Eh non, Lars Eller n’a pas été le meilleur attaquant danois de l’année puisque le titre est revenu à Nikolaj Ehlers.

– Il y a un peu de positif dans l’organisation des Blue Jackets de Columbus puisque leur club-ferme a remporté la Coupe Calder.

Rappel : Sven Andrighetto a signé un contrat d’un an à un volet.

– Est-ce que Patrik Laine et Auston Matthews se moquaient de Don Cherry?

– Ivan Cole, un gars qui pratiquait les arts martiaux mixtes, est décédé après un match de roulette russe. [JDQ]

PLUS DE NOUVELLES