Le Canadien n’avait pas d’intérêt pour Mikhail Grigorenko

On est tous conscients que Mikhail Grigorenko reviendra au sein de la Ligue nationale, même si l’accord que lui ont octroyé les Blue Jackets de Columbus n’est pas valide en ce moment. Grigo recevra une autre offre le 1er juillet, fort probablement des Blue Jackets, mais pour le moment, il n’est pas encore officiellement de retour au sein du meilleur circuit au monde.

Le Russe est un individu fort sympathique, lui qui passe ses étés à Québec (sa copine est originaire de là), et son désir de réussir cette 2e chance au sein de la Ligue nationale est palpable. Il a d’ailleurs indiqué, lors d’un entretien avec Guillaume Lefrançois, qu’il n’était pas au courant si l’organisation du Canadien avait eu un intérêt pour lui.

Mais pourquoi le Canadien, Marc Bergevin et ses recruteurs auraient-ils eu un intérêt pour l’ancienne vedette des Remparts de Québec? Parce que celui-ci enfilait le même uniforme qu’Alexander Romanov depuis deux ans et que, du même coup, des recruteurs observent Romanov depuis sa sélection afin de bien suivre les étapes de sa progression (son cheminement).

« Je ne sais pas s’ils avaient de l’intérêt pour moi, mais ils m’ont probablement vu jouer souvent à cause de Romanov. S’ils étaient intéressés, on ne s’est pas rendu en négociation. » – Grigo

Bergevin et son groupe n’ont donc pas cru bon de dialoguer avec le clan de Grigo dans le but de le ramener au sein de la LNH, comme ils l’ont fait en 2016 pour Alexander Radulov. Pourtant, Grigorenko est une version améliorée de lui-même, étant plus complet et acceptant de prendre le rôle qu’on lui donne. Il est plus mature mentalement et physiquement, ce qui ajoute de la valeur à celui-ci.

Il n’a pas eu le succès escompté lors de son premier séjour dans le circuit Bettman, mais il est prêt à réussir la seconde chance qu’on lui accordera au début de la période autorisée.

PLUS DE NOUVELLES