DeBrincat et Strome ont eu l’air fous lors d’une séance d’autographes

Les Blackhawks de Chicago se sont retrouvés du côté de l’Allemagne, où ils ont fait une escale à Berlin, avant de poursuivre leur « chemin » vers Prague. Le 4 octobre, soit vendredi de cette semaine, les Hawks et les Flyers de Philadelphie lutteront pour leur premier match régulier respectif. L’un contre l’autre. En Europe, devant des amateurs de la Ligue nationale qui raffolent de ce type d’événement.

Bref, avant de rejoindre leur hôtel du côté de Prague, les Hawks ont passé par Berlin pour, évidemment, faire la promotion du sport. Pour ce faire, Alex DeBrincat et Dylan Strome ont offert une séance de signatures aux partisans. Les deux jeunots sont en quelque sorte l’avenir de la concession des Hawks. Avant que les gens voient qui demeuraient devant eux, les joueurs étaient cachés sous une genre de tente (chapiteau) afin que les admirateurs ne voient pas qui étaient sous la tente avant l’amorce de la période d’autographes.

Cela dit, ça n’a pas fonctionné tout à fait comme prévu puisque la séquence était très malaisante en soi. Combien de temps les deux joueurs ont été cachés sous le chapiteau avant que deux hommes enlèvent le devant pour que les gens puissent les observer?

Un moment certes bizarres… Le pire, c’est que l’on voit le morceau de la toile qui traîne par terre pendant que les gens viennent rencontrer les deux joueurs. Regardez bien le visage de chacun des deux hommes, ils ont l’air réellement mal à l’aise pendant qu’on les présente.

Les organisateurs ont seulement tenté de bien réaliser leur mise en scène, mais ça ne s’est peut-être pas passé comme ils l’imaginaient. Mais bon, les activités entourant tout ça semblent s’être déroulées dans le bonheur et le plaisir.

En terminant, les Hawks ont vaincu les Ours Polaires de Berlin 3-1, dans un match pour le plaisir.

PLUS DE NOUVELLES