David Ettedgui croit que Mattias Norlinder a sa place dans l’alignement

Dans la dernière année et demie, on a beaucoup, beaucoup entendu parler de Mattias Norlinder.

L’espoir du Canadien de Montréal a impressionné par moment l’an dernier alors qu’il endossait l’uniforme du HC Frolunda dans la Swedish Hockey League avec une récolte de cinq buts et autant de mentions d’aides en 35 matchs disputés.

Tous s’entendront pour affirmer que Norlinder a le potentiel de devenir un bon défenseur dans la LNH. On sait toutefois que le développement d’un joueur à cette position peut être plus long qu’à l’habitude et c’est pour cette raison que le CH est patient dans son cas.

Le principal intéressé devrait être au camp des recrues qui débutera dans quelques jours seulement (15 septembre) et devrait aussi avoir la chance de se faire valoir au (vrai) camp d’entraînement, qui lui débutera le 22 septembre.

Alors que certains croient qu’il vaut mieux le faire jouer en Suède pour la prochaine année, d’autres croient qu’il pourrait causer une surprise au camp et ainsi faire ses débuts dans la grande ligue. David Ettedgui fait partie du dernier lot.

« À la ligne bleue, les espoirs Mattias NorlderKaiden Guhle et Mattias NorlinderKaiden Guhle sont au sommet de la liste. L’un des deux défenseurs pourrait même se retrouver devant Brett Kulak ou Chris Wideman à l’issue du camp d’entraînement. » – David EttedguiShea Weber

On sous-entend qu’il parle de Norlinder puisque Guhle n’a que trois matchs derrière la cravate chez les professionnels. Norlinder, lui qui a fêté ses 21 ans en avril dernier, semble être un peu plus près de la LNH que Kaiden.

« C’est un joueur capable de changer la donne dans un match important et ça, Dominique Ducharme le sait pertinemment que ça lui prendra quelqu’un capable de produire sur l’une des deux vagues de l’avantage numérique pour remplacer Weber. » – David Ettedgui

C’est ce qu’on peut lire dans l’article qu’il a écrit et publié sur son propre compte Twitter :

On le mentionne souvent, mais il faudra être patient et faire attention pour ne pas nuire au développement du kid. S’il arrive au camp et que l’on constate qu’il n’est pas prêt, il n’est pas prêt. That’s it.

Il ne faut non plus partir en peur dans son cas. Certains prennent plus de temps que d’autres à mûrir et c’est tout à fait normal.

Néanmoins, tout ça sera intéressant à suivre dans les prochains jours. Il est intrigant, ce Mattias Norlinder!

En rafale

– Une première pour l’entraîneur des Lions.

– On a tous hâte!

– Au cas où vous l’aviez manqué. 

– Les deux sont très bons.

PLUS DE NOUVELLES