Darren Dreger croit que le CH manquera d’argent pour signer Joel Armia

Il y a deux joueurs qui font beaucoup parler d’eux à Montréal actuellement en raison de l’incertitude entourant leur futur : Phillip Danault et Joel Armia. Les deux attaquants seront libres comme l’air le 28 juillet prochain et on ne sait pas s’ils seront de retour avec la Sainte-Flanelle l’an prochain.

Malgré tout, on sent qu’un retour de Danault est un brin plus probable qu’un retour d’Armia. Le Québécois est probablement la priorité #1 au niveau des joueurs pour Marc Bergevin, lui qui occupe un rôle crucial pour le CH.

Bref, on peut se demander si le CH peut espérer revoir Armia l’an prochain. Je vous en parlais justement samedi soir.

Le problème, c’est qu’il sera plutôt dispendieux. Le Finlandais a pris beaucoup de valeur avec ses performances en séries et les équipes ont remarqué à quel point il pouvait avoir un impact sur un match. On savait qu’il avait tous les atouts pour être un très bon joueur, et il a finalement trouvé un peu de constance en séries.

En entrevue sur les ondes de TSN 690 ce matin, Darren Dreger a été invité à parler des récents développements dans le dossier. Selon lui, surtout si le CH veut ramener Danault, le salaire commandé par Armia sera trop dispendieux pour que le Tricolore puisse se le permettre.

L’insider de TSN abonde également dans le même sens qu’Elliotte Friedman, qui avait affirmé que plusieurs équipes ont remarqué que des joueurs comme Armia permettent aux équipes d’aller loin en séries. Barclay Goodrow et Blake Coleman sont d’autres bons exemples de ce qu’on pourrait qualifier de « papier sablé de luxe ».

Marc Bergevin devra être prudent dans les négociations avec Armia. Jesperi Kotkaniemi aura besoin d’un pacte dès cet été, Nick Suzuki et Alexander Romanov le suivront l’été prochain et Cole Caufield sera payé l’année d’après.

Le Finlandais ne prendra pas un contrat d’une ou deux saisons : sa valeur est au sommet et il aura l’occasion de signer un contrat lucratif pour plusieurs saisons.

On verra ce que le futur réserve à Armia, mais ne soyez pas surpris s’il accepte une autre offre ailleurs. Ce n’est pas impossible qu’il revienne, mais c’est bien loin d’être assuré.

PLUS DE NOUVELLES