Dans la mire du CH : Alexander Alexeyev, un jeune homme courageux

Le défenseur russe a fait preuve de beaucoup de courage et de détermination cette saison. En janvier dernier, âgé de seulement 18 ans, il a dû composer avec le décès soudain de sa mère qui habitait toujours en Russie. Cet événement malheureux explique son faible nombre de parties jouées cette saison avec les Rebels de Red Deer ainsi que son absence à la partie des meilleurs espoirs de la LCH. De plus, une fois quelque peu remis de ses émotions, il s’est cassé le doigt en séries éliminatoires, mais a tout de même participé aux joutes printanières de son équipe.

Comparé à Shea Theodore des Chevaliers dorés de la ville du vice, Alexeyev est le genre de défenseur qui apporte un peu de tout sur la glace, sans être flamboyant dans son jeu. Il est un excellent candidat pour les équipes recherchant un bon défenseur fiable lors du second tour de l’encan 2018.

Qu’est-ce qui le rend unique?

Alexander Alexeyev semble être un choix assez certain pour les recruteurs de la grande ligue. Oublié le facteur russe dans son cas, puisqu’il évolue en Amérique du Nord depuis déjà 2 saisons. Il s’est rapidement adapté au style de jeu de la WHL. Il patine bien et aime contrôler le rythme du match. Il est solide dans sa zone et peut aussi contribuer offensivement, comme en témoigne sa fiche de 7 buts et 30 mentions d’aide en 45 parties cette saison. Son physique de 6 pieds et 3 pouces ainsi que 190 livres fera de lieu un arrière assez imposant dans le circuit Bettman.

Pourquoi sera-t-il sélectionné aussi loin?

Malgré l’énumération de ses atouts qui fait de lui un défenseur assez complet et moulé pour le hockey actuel, Alexeyev doit clairement améliorer la constance dans son jeu soir après soir. Selon les experts en recrutement de la LNH, le jeune homme né à St.Petersburg peut autant être le défenseur le plus présent sur une glace un soir, mais peut également disparaître en grande partie le lendemain. La majorité du temps, il adore prendre les choses en main, mais a aussi tendance à distribuer et attendre que les autres fassent le jeu à sa place aussi. Ce point pourrait lui nuire lors de l’événement du 22 et 23 juin prochain à Dallas. On dit de lui qu’il n’a pas encore conscience de son talent et du fait qu’il pourrait en faire beaucoup plus grâce à sa polyvalence.

Pourquoi le CH devrait-il le sélectionner?

Le défenseur des Rebels de Red Deer n’est pas nécessairement un « No-Brainer » pour ce qui est des sélections de second tour du CH. Par contre, il ne devrait pas être disponible lors du 3e tour, alors s’ils veulent le sélectionner, ils devront utiliser un de leurs quatre choix de deuxième ronde. L’équipe qui l’appellera sur le podium prendra un léger risque, mais pourrait être fortement récompensée dans quelques années alors qu’Alexeyev a le potentiel de devenir un bon défenseur de profondeur. Le Tricolore n’a pas nécessairement besoin de prendre de risque cette année au repêchage puisque ces genres de choix osés n’ont pas beaucoup payé dernièrement, mais qui ne prend pas de risque, ne rapporte jamais le gros lot! Ses habiletés offensives et défensives ainsi que sa touche physique pourraient séduire Trevor Timmins.

PLUS DE NOUVELLES