betgrw

Corey Perry à l’écart des Blackhawks : la décision vient de l’équipe (et non du joueur)

L’été dernier, les Blackhawks de Chicago ont fait l’acquisition de Corey Perry pour une raison bien simple : le surpayer à la hauteur d’un salaire annuel de 4 M$ amener une présence de vétéran et du leadership pour entourer le jeune Connor Bedard.

Pour une équipe qui n’a aucun problème au niveau du plafond salarial, ce n’était pas bien grave de signer Perry (après avois acquis ses droits en retour d’un choix de septième ronde) à gros prix, surtout pour l’impact qu’il pourrait avoir dans le vestiaire.

Le problème, par contre, c’est que depuis plusieurs jours, Perry est disparu de l’entourage des Blackhawks, lui qui n’a pas joué depuis samedi dernier. Le club demeure très nébuleux à ce sujet, mais il a affirmé que Perry « est à l’écart de l’équipe ».

Luke Richardson et Nick Foligno ont eu l’odieux de devoir répondre aux questions là-dessus cette semaine.

Et aujourd’hui, le DG de l’équipe, Kyle Davidson, a répondu aux questions des médias. Encore une fois, il est demeuré vague, affirmant qu’il n’avait aucune mise à jour au sujet de l’attaquant, mais que ce dernier serait à l’écart pour un bout.

Évidemment, c’est inquiétant dans la mesure où on ne sait pas trop ce qui se passe avec lui. On ne sait pas s’il va bien et s’il est en sécurité, ce qui demeure le plus important dans toute l’histoire.

Tout le monde est très prudent quand vient le temps de commenter le dossier, ce qui ne laisse rien présager de bon.

Or, Davidson a donné un certain élément de réponse quand les journalistes lui ont posé une autre question sur le sujet : la décision que Perry soit à l’écart des Blackhawks vient de l’équipe, et non pas du joueur.

Et ça, ça devient encore plus inquiétant. L’an dernier, par exemple, Alex Pietrangelo était à l’écart des Golden Knights pendant plusieurs semaines, mais la décision venait de lui. Sa petite fille était gravement malade et l’équipe l’avait autorisé à aller auprès de sa famille, et la fillette s’en est remis.

Il faut être très prudent avant de spéculer sur le sujet, mais le fait que l’équipe ait jugé bon de le garder à l’écart du reste du groupe démontre que la situation est très grave. En même temps, déjà que le manque de transparence des Blackhawks est critiqué depuis l’histoire de Kyle Beach, ça fait en sorte que certains ont peur de leur donner le bénéfice du doute.

On souhaite évidemment que Perry aille bien dans les circonstances et qu’il soit en sécurité, parce qu’en ce moment, ça demeure le plus important.

Espérons que tout ça soit pour de bonnes raisons et qu’on puisse en apprendre un peu plus sous peu.

PLUS DE NOUVELLES