Contrat d’Andrei Svechnikov : peut-on s’attendre à un pacte similaire pour Nick Suzuki?

Jesperi Kotkaniemi et Ryan Poehling ne sont pas toujours signés, eux qui sont agents libres avec restriction. Et à la fin de la saison prochaine, ce sera au tour de Nick Suzuki d’être en attente d’un contrat. Avec les saisons et séries qu’il vient de connaître, on s’attend à ce qui fait sauter la banque. Mais à quel point la fera-t-elle sauter?

Son agent se basera-t-il sur le contrat signé aujourd’hui par Andrei Svechnikov des Hurricanes de la Caroline (8 ans/62 millions)? Il me semble être une référence logique, puisque les deux auront accumulé à peu près le même nombre de points après trois saisons complètes dans la LNH (si Suzuki récolte environ 60 points cette saison, ce qui me semble atteignable).

Après trois saisons dans le circuit Bettman, le joueur des Hurricanes a récolté 140 points en 205 matchs.

Nick Suzuki, lui : 82 points en 127 matchs. S’il fait 60 points cette saison en 82 rencontres, il aura quatre matchs de plus que le Russe et deux points de plus.

C’est donc logique de croire que Suzuki signera un contrat similaire. La comparaison est là, ça, c’est certain.

Par contre, comme mentionné à 91.9 sports, Suzuki pourrait miser sur lui-même et signer un contrat d’une ou deux saisons pour toucher huit à neuf millions par la suite. Simon Boisvert a donné l’exemple suivant : « admettons que Suzuki récolte 60-65 points en 2021-2022, mais qu’il sait qu’il a le potentiel d’en récolter 75-80 dans les années suivantes, son meilleur move est de signer à court terme pour ensuite frapper le gros lot à l’échéance de son contrat. »

Et d’ici quatre-cinq ans, le plafond salarial risque d’augmenter en flèche dans la LNH. Résultat : au lieu d’être un joueur de sept-huit millions, le centre du Tricolore en sera un de huit-8.5-neuf, au plus.

Le 14 du CH pourrait également se baser sur le contrat futur de Tkachuk, tout dépendamment combien d’années il obtiendra.

Mais à 22 ans, Suzuki a la chance de signer deux gros contrats dans sa carrière. Un de huit ans dès le 1er juillet prochain et un autre de la même durée lorsqu’il aura 30 ans. Mais son agent n’est pas stupide non plus. Comme vous et moi, il sait que le plafond augmentera. On peut donc s’attendre à un plus gros contrat que celui de Svechnikov et Tkachuk, surtout s’il attend quelques saisons avec de signer son énorme contrat.

Quoiqu’il en soit, Suzuki a le gros bout du bâton.

En Rafale

– Bo Horvat veut gagner.

– Ça va mal.

– Il est le premier lanceur à réussir pareil exploit depuis lui-même en 2019.

– Autre défaite des Jays.

– Les Canadiennes écrasent les Américaines.

PLUS DE NOUVELLES