Connor McDavid a été victime du nouveau monde cauchemardesque de Twitter

Connor McDavid s’est fait voler son identité sur Twitter, prouvant que les problèmes de vérification des comptes du nouveau jouet d’Elon Musk deviendront tout un fléau.

Par chance, le capitaine des Oilers d’Edmonton n’a pas eu accès à son compte Twitter que pendant une heure, ce qui demeure la bonne nouvelle dans ce chapitre.

Un abonné Twitter est parvenu à jouer un solo de violon à une personne clé du réseau social, ce qui lui a permis d’obtenir le petit crochet bleu, devenant ainsi Connor McDavid sur Twitter. Ce crochet indique, en quelque sorte, que le compte est fiable et qu’il est «vérifié».

Pour son premier «tweet» dans la peau de McDavid, l’arnaqueur a publié que le 97 passait des Oilers d’Edmonton aux Islanders de New York.

Ça n’a pas eu le temps de pondre énormément de petits, puisque la suppression du compte a été fast, n’affectant aucunement le vrai compte de 400 000 abonnés du capitaine des Oilers.

Ajoutons à cela le faux compte de LeBron James, qui annonçait son désir de quitter l’organisation des Lakers de Los Angeles, prenant la peine de remercier le support colossal des partisans du Lake Show.

On peut également jaser du faux Aroldis Chapman, qui a annoncé une prolongation de contrat de trois ans avec les Yankees de New York.

L’histoire des crochets bleus à huit dollars par mois ne représente donc absolument rien de bon…

Imaginez comment ce sera la tempête lors de la date limite des transactions. Les journalistes devront doubler de prudence, parce que ça deviendra rapidement un cauchemar et les amateurs recevront de fausses informations.

Rappelons qu’Elon Musk a racheté Twitter au préalable et qu’il s’est empressé de limoger une grosse partie des hauts placés de la compagnie.

En rafale

– Petit ajout important au sujet de Logan Mailloux.

– Xavier Simoneau est une inspiration chez le Rocket de Laval.

– Patrick Roy, Martin Brodeur et Roberto Luongo, les trois plus grands?

– À la défense de Joey Saputo.

PLUS DE NOUVELLES