Cole Eiserman veut s’inspirer d’un jeune Alex Ovechkin

On le répète assez souvent, mais le constat est clair : Kent Hughes et Martin St-Louis semblent préférer de bons joueurs sur 200 pieds. Ils ne veulent pas de joueurs unidimensionnels.

C’est la raison principale pour laquelle le nom de Cole Eiserman n’est pas lié au CH plus qu’il le faut. Pourtant, le franc-tireur, qui a marqué 83 buts cette saison, ne se considère pas seulement comme un marqueur de buts.

Dans une entrevue avec Montreal Hockey Nowle jeune Américain a avoué qu’il veut s’inspirer d’un jeune Alex Ovechkin.

Comme le Russe, il veut utiliser son corps pour protéger la rondelle et la faire perdre à ses adversaires.

Celui qui a choisi de continuer son parcours universitaire avec l’ancien club de Lane Hutson, Boston University, a hâte de développer cette habileté sous les ordres d’un ancien joueur de la LNH, Jay Pandolfo.

Eiserman est également conscient qu’il n’est pas le meilleur joueur défensif, mais il est prêt à s’améliorer dans cette facette.

Je veux juste continuer à travailler sur mon jeu et à améliorer mon jeu dans les deux sens. – Cole Eiserman

Il dit également vouloir s’améliorer à bloquer les lignes de passe. Il veut non seulement être le gars de confiance lorsque l’équipe est en retard par un but, mais aussi lorsque l’équipe veut protéger une avance en fin de match.

Je me demande maintenant si une équipe prendra une chance avec lui assez tôt. Rappelons qu’au début de la saison, il était dans le top-5, voire le top-3 au repêchage.

En tout cas, l’organisation du CH connaît très bien Boston University. Je me demande si Eiserman peut être un choix envisageable au cinquième rang. S’il peut améliorer son jeu sur 200 pieds, pourquoi ne pas prendre une chance avec lui? Surtout si Ivan Demidov et Cayden Lindstrom sont déjà choisis lorsque le CH parlera…

En rafale

– Cet arrêt a donné le ton.

– Il ne vit clairement pas en Floride.

Une très belle façon de faire du marketing, sincèrement.

– Montréal, prends des notes.

PLUS DE NOUVELLES