Cole Caufield, la recrue la plus « clutch » en séries dans l’histoire de la LNH

Depuis son arrivée avec le Canadien, Cole Caufield s’est rapidement établi comme un favori des partisans du CH. Sa bonne humeur, son flair offensif et sa chimie avec Nick Suzuki sont tous des éléments qui ont joué un rôle là-dedans.

Or, un autre élément qui l’a aidé, c’est sa capacité à être clutch. Il est peut-être un brin petit, mais ça ne l’empêche pas de se lever pour les grandes occasions. Rappelons que ses deux premiers buts dans la LNH ont été inscrits en prolongation.

Durant les séries, on a senti une progression presque constante de sa part à chaque match. En plus, sa capacité à produire dans les moments importants n’est vraiment pas disparue.

La preuve? Caufield a inscrit trois points en prolongation depuis le début des présentes séries, un record pour un joueur de première année dans l’histoire de la LNH.

Je dis « joueur de première année » car, théoriquement, il ne sera une recrue que la saison prochaine.

Parlant de prolongations, on note qu’elles profitent au CH depuis le début des présentes séries. L’équipe l’a emporté en surtemps pour éliminer les Jets et les Golden Knights, et il ne faut pas oublier qu’elle l’a également emporté en plus de 60 minutes pour éviter l’élimination lors des matchs #5 et #6 face à Toronto et hier soir, lors du match #4 face au Lightning. Somme toute, la troupe montréalaise possède une fiche de 6-1 en prolongation durant les présentes séries.

Mais revenons-en à Clutch Cole Caufield.

En plus d’être solide dans les grands moments (un peu à l’image de son équipe), Caufield affiche désormais 12 points en 19 matchs depuis le début des séries. Ça le place au troisième rang chez les pointeurs du CH en séries 2021, mais ça le place également à ce même rang quand on le compare à l’ensemble des recrues ayant joué en séries pour le CH.

Seuls Claude Lemieux (16 points) et Jacques Lemaire (13 points) ont mieux fait que le petit franc-tireur.

Le #22 du Canadien est un joueur spécial, et même s’il ne connait pas une rencontre à tout casser, il est capable de se lever quand le moment est grand pour amener son équipe vers la victoire.

Il est vraiment « le petit homme des grandes occasions ».

PLUS DE NOUVELLES