Cole Caufield est-il l’acquisition dont le Canadien a besoin ce printemps?

Le calme n’a pas encore été rétabli à Montréal, et ce même si le Canadien l’a emporté mardi soir et que Carey Price a été bon. Les victoires ne sont pas coutumes pour le Tricolore dernièrement et c’est pourquoi on peut immédiatement se pencher sur les besoins de l’équipe en vue de la date limite des transactions du 12 avril.

Le débat a éclaté lors du segments Les Recrues de la quotidienne JiC sur les ondes de TVA Sports. La question : est-ce que Marc Bergevin doit utiliser son choix de première ronde cette année afin d’améliorer son équipe.

Je suis le premier à croire que le Canadien se doit d’ajouter au moins un morceau en vue de la danse du printemps/été, mais je me dois de me ranger dans le camp du « Non », défendu par Nicolas Cloutier lors du débat.

C’est que le Canadien dispose de bien peu d’espace sous le plafond salarial. Les joueurs acquis en retour d’un choix de première ronde ont, normalement, un salaire considérable qui accompagne leur poche de hockey à l’aéroport. C’est donc dire que Marc Bergevin devra se débarrasser d’un salaire dans la transaction. Et qui dit passer un salaire dit payer les frais qui viennent avec. Montréal réduirait donc la valeur de son premier choix en le passant avec un joueur (un exemple, juste comme ça : Paul Byron).

Cloutier se demande alors si Cole Caufield ne serait pas le meilleur ajout que puisse faire le Canadien ce printemps. Son contrat ne comptera que pour des pinottes sur la masse salariale de l’équipe et son talent offensif ne fait aucun doute.

Le contre-argument voulant que Caufield puisse voir son développement être affecté négativement par un rappel trop tôt ne tient pas vraiment la route, puisque le petit attaquant pourrait être envoyé dans la Ligue américaine s’il n’est pas prêt pour la LNH.

Mon verdict final est le suivant : Marc Bergevin n’échangera pas son premier choix en raison du peu d’espace qu’il a sous le plafond salarial. Je ne serais toutefois pas surpris qu’il complète au moins une transaction de moins grande envergure (peut-être contre un choix de repêchage moins élevé) qui impliquerait moins de problèmes budgétaires.

Le coin des rumeurs devrait s’activer très rapidement dans la LNH. Les prochaines semaines ne seront pas de tout repos!

PLUS DE NOUVELLES