Cole Caufield : « C’était l’un de mes meilleurs buts en carrière »

Un peu plus tôt ce soir, un réel conte de fées a pris place au Centre Bell ce soir, alors que Cole Caufield a inscrit son premier but en carrière dans la LNH. Et, évidemment, il s’est assuré de l’inscrire en prolongation pour donner au Canadien une victoire qui lui assure presque sa place en séries éliminatoires.

Un conte de fées, je vous dis.

Évidemment, après un tel événement, Caufield a répondu aux questions des médias. Le sourire aux lèvres, évidemment.

Voici les principaux éléments qui en sont ressortis :

1. Quand on lui a demandé ce qu’il ressentait après son premier but en carrière, le jeune a été très clair : c’est l’un des meilleurs buts de sa vie.

Pour l’avoir vu jouer dans la NCAA, je peux vous assurer qu’il en a inscrit des plus spectaculaires, mais celui-là revêt un cachet émotif particulier.

En fait, il a même été plus loin, affirmant que la dernière année a été la plus belle de toute sa vie. Après tout, le kid est passé d’un joueur de la NCAA à un buteur dans la LNH (en plus de remporter une médaille d’or au CMJ, de mettre la main sur le trophée Hobey Baker, de marquer deux buts à son premier match professionnel avec le Rocket, et j’en passe). Ça se tient.

2. Lorsqu’il est rentré au vestiaire, ses coéquipiers lui ont offert le traitement du silence. Évidemment, ça n’a duré qu’un bref instant, alors que ces derniers ont célébré le but de Bilbo comme il se doit.

Nick Suzuki a d’ailleurs avoué que l’équipe aime bien taquiner le jeune. On l’avait vu à ses débuts, quand ils avaient caché son casque pour son tour d’honneur, et Suzuki avoue que la bonne humeur du jeune fait en sorte que l’équipe aime bien s’amuser avec lui. Oui, sa bonne humeur déteint dans le vestiaire.

3. Caufield apprécie vraiment ses coéquipiers. Il l’a réitéré aujourd’hui, affirmant même qu’il discutait justement avec sa famille du fait que ses coéquipiers étaient des gars agréables et qui l’ont pris sous leur aile.

Il a également affirmé qu’il avait grandement apprécié le geste de Corey Perry, qui est allé ramasser la rondelle de son but, et celui d’Eric Staal, qui a été le voir après la rencontre pour lui dire d’en profiter.

4. Même si Dominique Ducharme n’a pas envoyé Bilbo dans la mêlée pour les sept dernières minutes de la troisième période, il n’a jamais hésité à l’envoyer sur la glace en prolongation. Après tout, il a exactement les outils pour exceller à 3 contre 3.

Et, évidemment, il était très heureux de le voir inscrire son premier en carrière pour donner la victoire aux siens.

Bref, ce fut vraiment une soirée de rêve pour le jeune, qui a encore accumulé les occasions de marquer tout au long de la soirée avant de finalement concrétiser quand ce fut le temps.

Le premier d’une longue série pour Caufield, soyez-en assurés.

PLUS DE NOUVELLES