Classique hivernale : le Canadien a donné des ailes… ENFIN! | L’effet Brendan Gallagher s’est occupé des Bruins | En rafale

Donc, la Flanelle a lutté contre les Bruins dans cette Classique hivernale disputée à Boston (Gillette Stadium), avec le même alignement présenté hier, lors de l’entraînement « matinal ».

Les paires défensives étaient aussi les mêmes, donc c’est réellement DSP, Jarred Tinordi et Greg Pateryn qui piétinaient les gradins. Pour ce qui est d’Alexei Emelin, c’était le grand (sarcasme) retour au sein de l’alignement…

Pour ce qui était de Mike Condon, disons qu’il était allumé en maudit pour cette joute extérieure.

Revenons au match…

Le Canadien a inscrit le premier but de la rencontre dans un 3e match consécutif, c’est positif pas mal ça, non? Il a été guidé par de l’ÉMOTION et de la passion. Deux éléments qui étaient de retour afin d’entamer l’année 2016. Disons que le Canadien voulait démarrer l’année 2016 en force après avoir couronné l’année 2015 dans la bouette.

Après l’effet Ben Scrivens, l’effet Brendan Gallagher (pas mal plus important, celui-là) a donné 5 ailes aux fans pour la première fois depuis le 25 novembre. En passant, Gallagher a récolté deux points (1 but, 1 passe), en plus d’avoir décoché trois tirs et d’en avoir bloqué un. Même s’il revenait au jeu après 42 jours, il a passé un peu plus de 18 minutes sur la surface glacée.

Et l’effet Gallagher c’est aussi le retour d’un Zdeno Chara dans ses culottes…

… et aussi ça :

Juste comme ça, les joueurs du Canadien sont excellents au baseball. #Gally #Byron

Au final, le Canadien est solide lorsqu’il y a de l’émotion… et P.K. Subban n’a pas été déconcentré par ses patins et ses photos puisqu’il a offert une performance honnête. Le CH renouera avec l’action le 4 décembre à Philadelphie, mais reviendra-t-il à Montréal entre le duel d’aujourd’hui et le 2? Ou fera-t-il le souper des recrues ce soir? Puisqu’il n’y a pas eu de souper festif hier, qu’il y aura 72 heures avant le prochain duel et qu’il vient de gagner, c’est le temps.

Les pots et les fleurs
– Avec son jeu sur la glace dernièrement, P.K. a constamment cumulé les pots, mais son entrevue d’aujourd’hui mérite une fleur :

-David Desharnais a finalement enfilé un premier but depuis… le 22 novembre :

Le retour de son unité de départ (Fleischmann et Weise) lui a donné un peu de gaz. Et un Desharnais sur la 3e ligne, qui joue contre la 3e paire adverse, est beaucoup plus efficace.

– Avec leur réveil après avoir somnolé bien longtemps, je peux bien donner des fleurs à Dale Weise et Alexei Emelin :

Pour Dale Weise, c’était un 3e point depuis le 15 décembre…

– Jeff Petry a joué une rencontre colossale si l’on compare au dernier mois de l’année 2015. Ça fait du bien de le voir rouvrir ses ailes à nouveau.

– Voici la preuve que les Bruins frappent lorsqu’ils ne touchent pas à la rondelle :

Mises en échec des Bruins : 29. Mises en échec du Canadien : 18.

– Le Canadien était réellement en feu puisqu’il a inscrit trois buts consécutifs avant que l’adversaire s’inscrive à la marque :

C’était un premier but pour Paul Byron en 5 matchs… et un premier point pour Mark Barberio avec le CH.

– Quand Mike Condon est dans sa bulle, ça donne ça :

– Si Dale Weise est blessé sérieusement, on pourra dire que les Dieux du hockey s’acharnent sur le côté droit du Canadien. Toutefois, le Prince Suisse devrait revenir avec le grand club.

C’est vrai qu’avec le retour de Gallagher, Byron, Desharnais et lui, l’attaque n’est plus tellement colosse.

– En plus d’avoir distribué cinq mises en échec, Matt Beleskey a été l’unique Bruins à déjouer Mike Condon…

– Et l’effet Gallagher s’est poursuivi jusqu’en 3e période lorsqu’il a permis à Max Pacioretty d’enfiler son 16e filet de la campagne :

– Max Pacioretty aurait pu être blessé gravement au bras à cause d’un photographe?

Mais tu ne t’en es pas pris au bon photographe, Max!

– Disons que Lars Eller n’avait pas trop trop envie de valser avec Jimmy Hayes :

Euh! Je me demande toujours pourquoi Lars Eller a reçu 4 minutes sur cette séquence? 

– Bon, est-ce qu’il y a quelqu’un qui veut encore rayer Paul Byron? #2Buts

– On jase là, si Alex Galchenyukk joue peu, il est le meilleur du club, mais s’il joue plus de 16 minutes, il n’est pas le meilleur. Hasard?

– N’oubliez pas que du côté des Bruins, il y avait l’effet Brad Marchand… et l’effet David Krejci qui n’étaient pas en uniforme.

– Ah oui! J’offre une fleur à dame nature pour avoir offert une température aussi idéale :

– Une fleur également pour les boys de Simple Plan :

Malgré cette solide prestation, où était Rene Rancourt?

En rafale
– Don Cherry est tout un personnage (très mélangé) :

Cibole, Félix Séguin et Patrick Lalime étaient vraiment aux premières loges, eux : LIEN.

– Du grand P.K. avec son look des années 60 :

– La Classique hivernale offre toute une vue pour les journalistes couvrant cet événement :

Tsé, lorsque c’est mollo au sein de la LNH, ce genre de statistique devient populaire :

Celle-là aussi :

– Victor Hedman a une nouvelle coupe de cheveux pour entamer 2016 :

– Pour les poolers et les directeurs généraux de ligues simulées, Connor McDavid a fait un pas de plus :

– Je vous laisse avec la joke du jour de l’An :

Deux choses en terminant :
1. Avez-vous remarqué que trois des marqueurs du Canadien mesuraient 5 pieds 9 et moins?

2. Et je me demande sincèrement si l’effet Gallagher n’est pas plus gros que l’effet Carey Price?

Et le Baron qui disait que Gally n’était pas un joueur d’impact…

Bonne année!

PLUS DE NOUVELLES