C’est le temps de donner du gros love à Tomas Plekanec (et à la Tchéquie)

En ce dimanche soir, fin du weekend (et du Championnat du monde), j’aimerais qu’on donne du gros love aux Tchèques.

Plus tôt dans la journée, ils ont surpris tout le monde et ont gagné la médaille d’or.

Victoire de 2-0 contre la Suisse.

Il ne fait plus aucun doute : la Tchéquie est un pays de hockey et dans les dernières années, elle l’a prouvé!

D’ailleurs, David Pastrnak a lancé un cri du coeur à la LNH. Il pense que son pays et lui méritent une invitation au tournoi des quatre nations.

Rappelons que l’ailier des Bruins a déclaré vouloir boycotter ce tournoi, car son pays n’était pas invité.

J’en ai fait un texte juste ICI.

Outre le fait que la Tchéquie est les champions du monde, les partisans ont mérité cette médaille.

Ils étaient au rendez-vous tout au long du tournoi et ils mangent du hockey.

Ils méritent effectivement tout ce qui leur arrive.

Un autre qui mérite cette médaille, c’est Tomas Plekanec. Comme joueur et capitaine, il s’est toujours battu pour sa nation. Malheureusement, il n’a jamais terminé au sommet du podium.

Mais à sa première année comme entraîneur adjoint, l’ancien du Canadien est un champion mondial.

Je suis toujours heureux de voir un ancien membre du Canadien (tant apprécié par les fans) bien faire sur la scène internationale.

Bref. Peut-être qu’avec cette compétition, le pays européen est officiellement sur la map. Et peut-être aussi que les prochains tournois « quatre nations » se joueront avec plus que « quatre nations ».

Encore une fois, bravo aux joueurs, entraîneurs et population de la Tchéquie. Vous la méritez, cette médaille dorée.

En rafale

– Jakub Voracek partage sa médaille.

– Un vrai de vrai champion.

– Avis aux intéressés.

– Qui restera à Toronto?

– Elle est prête.

– J’aurais réagi pareil.

PLUS DE NOUVELLES