Cayden Primeau ou Jake Allen pourrait rapidement se retrouver sur le marché

Transportons-nous à quelque part au printemps 2021.

Nous avons trouvé des vaccins efficaces pour nous protéger contre la COVID-19. On a commencé à vacciner la population nord-américaine et des partisans (en bon nombre) sont désormais admis dans les amphithéâtres du circuit Bettman. Le Canadien joue toujours dans sa division 100 % canadienne et la rivalité entre les Leafs et le CH n’a jamais été aussi élevée.

Le Canadien est en voie de participer aux séries d’après-saison suite à l’excellente saison de Carey Price et  Jake Allen (et aux nombreux buts de Nick Suzuki, Shea Weber, Jeff Petry, Jonathan Drouin, Jesperi Kotkaniemi, Joel Armia, Tomas Tatar, Phillip Danault et deux nouveaux ailiers, genre).

Marc Bergevin se prépare à échanger certains de ses choix au repêchage afin d’amener du renfort en vue du tournoi printanier (ou estival).

Ce scénario, il est simple, excitant et facile à imaginer.

Il pourrait connaître un court passage chez le Canadien, mais une aventure ultra intéressante.
(Crédit: YouTube.com)

Avouez que vous avec ressenti des émotions en lisant ces dernières lignes.

Par contre, il existe aussi un scénario beaucoup plus gris/noir.

Carey Price et Jake Allen ont beau afficher de bonnes statistiques, l’attaque du Canadien connaît une saison atroce. Autant à forces égales qu’en supériorité numérique. Le CH s’enligne pour encore une fois rater les séries et Marc Bergevin, qui risque de perdre son emploi, est mandaté pour liquider des assets. La reconstruction n’est finalement pas autant terminée que tentait de nous le faire croire Geoff Molson.

Le CH possède alors plusieurs joueurs autonomes sans restriction pouvant être loués à d’autres clubs : Tatar, Gallagher, Danault, Armia, Petry…. et Jake Allen!

Vous avez bien lu. Jake Allen pourrait être sacrifié au prochain trade deadline s’il connaît une bonne saison et que le CH est en voie de rater les playoffs.

Une équipe aux prises avec un gardien de but #1 blessé ou souhaitant être prudente en vue des séries – comme les Golden Knights en 2020 – lorgnera certes du côté de Jake Allen. Et le CH pourra augmenter sa banque de choix au repêchage s’il le désire.

Maxim Lapierre, qui a déjà joué devant Allen à St-Louis et qui n’a que de bons mots envers lui, a évoqué cette possibilité hier sur les ondes du 98,5 FM avec Mario Langlois. Il a aussi ajouté que si jamais le Canadien a des allures de club contender à la date limite des transactions, Marc Bergevin pourra évaluer l’option d’échanger Jake Allen ou Cayden Primeau afin d’améliorer son attaque ou sa défensive.

« Ça ouvre beaucoup de portes […] Si Cayden Primeau performe dans la Ligue américaine et que Jake Allen a une bonne saison, à la date limite des échanges, ça nous donne une option. On peut aller chercher un joueur, si le Canadien est en position de se rendre loin dans les séries éliminatoires, on peut échanger un des deux gardiens. » – Maxim Lapierre

Encore une fois, Marc Bergevin a géré et devrait continuer de gérer ses assets de façon exemplaire. Reste qu’échanger Primeau pourrait faire reculer l’organisation en vue de la saison 2021-22, alors que Jake Allen se retrouvera assurément sous d’autres cieux et qu’on aura oublier Charlie Lindgren depuis plusieurs mois déjà.

Non, Lapierre n’a pas évoqué la possibilité d’échanger Carey Price et d’y aller avec une tandem Allen – Primeau, avant que vous me posiez la question…

PLUS DE NOUVELLES