Carey Price est (peut-être) trop gros/lourd

Combien de rumeurs a-t-on entendues sur Carey Price au cours des dernières semaines?

Vous pouvez arrêter de compter à 20…

Difficile de trouver LA rumeur fondée et vraie dans cette botte de foin de rumeurs. Et tant qu’on n’a pas quelque chose de fondé, je ne juge pas qu’il est juste d’écrire n’importe quoi publiquement. Question d’éthique…

Une rumeur de transaction et une rumeur impliquant la vie personnelle d’un athlète, ce n’est pas la même chose. Ça demande un niveau de vérification différent.

Et jusqu’ici, toutes les rumeurs impliquant le #31 m’ont été niées par des personnes de confiance… Ou elles n’ont tout simplement jamais été validées/confirmées.

Acceptons le fait selon lequel il est blessé (à la jambe droite) présentement. OK?

Carey Price est blessé, OK?

Ça commence à faire plusieurs blessures mineures relativement importantes pour le meilleur gardien de but au monde.

Price n’a pas gardé les buts depuis le 2 novembre dernier. Ça fait deux semaines de ça.

Et il a cessé de patiner (hier et aujourd’hui). Ça me rappelle beaucoup lorsque j’avais eu l’info que Desharnais avait aggravé sa blessure à l’entraînement, qu’il avait cessé de patiner, mais que le CH avait simplement dit que sa rehab ne progressait plus. Desharnais avait bel et bien subi un setback et son absence s’était prolongée…

Whatever.

En 2013, Carey Price n’a pas pu terminer les séries éliminatoires en raison d’une blessure. C’est Peter Budaj qui a disputé la 5e rencontre face aux Sens…

En 2014, il est revenu des Jeux Olympiques de Sotchi blessé, ce qui lui a fait rater 2-3 semaines d’activités… Et il a été blessé en finale de l’Est (par Chris Kreider).

En 2015, Carey Price a disputé tous les matchs face au Lightning… Mais Stéphane Waite avait confié durant l’été que son gardien de but avait joué avec des bobos.

« Parfois, on se demandait s’il pouvait jouer! » – Stéphane Waite

En 2015-16, Rick DiPietro Carey Price a raté presque toute la saison. Vous vous en souvenez?

Rien à signaler (de significatif) en 2016-17…

Et Price est encore blessé, en novembre 2017!

Un lecteur m’a soumis une hypothèse intéressante.

Un athlète peut parfois tourner les coins ronds (à l’entraînement, par exemple), durant sa vingtaine. Par contre, c’est beaucoup plus difficile d’obtenir du succès en faisant certaines choses à moitié une fois la trentaine atteinte. Comme l’entraînement estival et l’entraînement en gymnase… #PriceAEu30AnsEnAoût

Et, dans le cas précis de Carey Price, on peut se demander s’il n’est pas trop lourd. S’il n’a pas trop de muscles et de graisse pour ses os et ses articulations.

Un gardien de but met à la base ses genoux, son dos et ses aines/hanches en danger (à long terme). De par sa position sur la patinoire et ses mouvements répétitifs.

Carey Price mesure 6’3. Il est arrivé dans la LNH à 250 livres. Il y a quelques années, il jouait à 230 livres.

En 2016, après sa saison ratée en raison d’une blessure au genou, il avait atteint un poids santé de 220 livres.

Et cette année, au début du camp, le CH l’a listé à 215 livres!

Qu’en est-il des autres gardiens de but de la LNH? De ceux qui connaissent beaucoup de succès?

Matt Murray : 6’4, 178 livres
Sergei Bobrovsky : 6’2, 182 livres
Cam Talbot : 6’3, 193 livres
Andrei Vasilevskiy : 6’3, 207 livres
Connor Hellebyuck : 6’4, 207 livres
Pekka Rinne : 6’5, 217 livres
Devan Dubnyk : 6’6, 218 livres
Ryan Miller : 6’3, 173 livres
Marc-André Fleury : 6’2, 180 livres
Martin Jones : 6’4, 195 livres

Pour le fun… Charlie Lindgren : 6’1, 182 livres

Charlie Lindgren est beaucoup moins lourd que Carey Price…

Braden Holtby et Corey Crawford ont un poids et une taille qui ressemblent un peu plus à ceux de Carey Price, mais ils gardent les buts davantage debout. Carey Price, surtout depuis quelques années, goal beaucoup plus au sol. La pression sur ses articulations (bas du corps) est grande. Carey Price mise beaucoup sur sa technique et sur des mouvements parfaits.

Carey Price a été sur utilisé durant plusieurs années à Montréal. Il commence à être magané, le Carey.

La solution première semble être pour lui de perdre du poids et de jouer plus léger. C’est ce qu’il a essayé de faire cette saison.

MAIS, force est d’admettre que ça n’a pas apporté les résultats escomptés. Je l’ai vu, tu l’as vu, on l’a vu…

Sauf qu’en revenant à un poids de 230 livres ou plus, il en demanderait beaucoup à son corps.

Que faire?

Je n’ai pas la réponse. Mais j’espère que Stéphane Waite, Marc Bergevin et le docteur Mulder l’ont, eux. Geoff Molson et ses partenaires ont promis 84 millions $ supplémentaires à Carey Price, l’été dernier…

PLUS DE NOUVELLES