Capitaine : le CH considérait nommer Carey Price au lieu de Max Pacioretty

Comme vous le savez, être capitaine d’une équipe de hockey est un rôle très important. C’est vrai dans la LNH, c’est encore plus vrai au Canada… et ce l’est encore plus à Montréal.

Présentement, le Canadien a un capitaine qui est jeune, mais qui fait de la bonne job. Selon toute vraisemblance, Nick Suzuki s’acquitte bien de ses tâches, tout comme Shea Weber le faisait avant lui.

En même temps, je parle peut-être à travers mon chapeau puisque je ne suis pas au coeur du vestiaire pour le savoir.

Tout ça pour dire qu’être capitaine n’est pas toujours facile et que ça vient avec des difficultés. Un gars comme Max Pacioretty, qui était le choix par défaut en 2015, l’a appris à la dure.

Pacioretty, c’est notamment un joueur qui s’est fait critiquer dans le livre de Pierre Gervais. Selon l’ancien gérant de l’équipement, il n’était pas un bon meneur.

Mais il faut savoir que malgré sa relation difficile avec Pacioretty, l’entraîneur Michel Therrien a refusé de le lancer sous l’autobus plus qu’il ne le faut.

Pacioretty, il prenait ça à cœur. – Michel Therrien

Therrien, qui n’a pas aimé le livre de Pierre Gervais, a refusé d’entrer dans ce jeu-là et a tenu à défendre, malgré tout, son ancien capitaine.

Selon lui, il était le candidat logique… dans l’optique où Carey Price ne pouvait pas avoir le C.

Si Carey Price était le capitaine du Canadien aujourd’hui, cela créerait un problème comme celui de Shea Weber l’an passé puisque le cerbère est sur les lignes de côté pour soigner sa blessure au genou.

C’est en se basant sur l’expérience de Roberto Luongo à Vancouver que le Canadien a décidé de regarder ailleurs, donc vers Pacioretty. Rappelons que P.K. Subban était aussi en lice, mais il n’a pas été considéré sérieusement dans la chambre.

Le leader de cette équipe là, c’était Carey Price, mais Luongo avait été capitaine à Vancouver et ça n’avait pas été un succès, donc on a enlevé ça de notre liste. – Michel Therrien

On sent que Michel Therrien n’a pas aimé voir des trucs négatifs sortir publiquement de la sorte et il est vrai que depuis qu’il est dans les médias, Therrien ne dépoussière pas les anecdotes de vestiaire.

Oui, le livre de Pierre Gervais et de Mathias Brunet va continuer de faire des petits.

En rafale

– En parlant de capitaine.

– Nick Suzuki et Cole Caufield, des arguments pour les agents libres? [BPM Sports]

– Situation à surveiller.

– À surveiller.

– Quand même.

PLUS DE NOUVELLES