Bye-bye Max Pacioretty? C’est quoi l’affaire? | Que faisait Mike Babcock à Montréal? | Guy Carbonneau s’est adapté

Re-bonjour!

J’imagine que les rumeurs impliquant P.K. Subban sont toujours imprimées dans votre cerveau. Je ne brasserai pas le réchauffé puisqu’on sait que sa relation avec certains joueurs et son attitude en général pourraient le sortir de Montréal, mais P.K. m’amène tout de même au sujet d’aujourd’hui…

Après les rumeurs entourant le 76, c’est désormais au tour de Max Pacioretty de goûter à cette médecine. Le capitaine n’a pas toujours été impeccable, il a connu une saison difficile émotionnellement, pour une première campagne comme capitaine du navire, et il a essayé d’être un bon leader (mais pas toujours de la bonne façon). J’imagine qu’à cause de tout ça, le panel de l’Antichambre a décidé de « transiger » le 67.

Après le bon débarra Subban (pour certains joueurs), on a maintenant droit au bye-bye Pacioretty de Jean-Paul Chartrand. Monsieur Chartrand est un homme phénoménal, un (ancien) grand commentateur, un homme de 85 ans qui est toujours guidé par sa passion, mais son idée d’envoyer Pacioretty vers d’autres cieux ne m’a pas tellement impressionné. « Pacioretty doit sortir de Montréal, il est trop amorphe! » Je n’embarque tout simplement pas là-dedans.

Nous avons critiqué Pacioretty, pour les bonnes ou les mauvaises raisons, pendant toute cette campagne médiocre, mais en fin de compte, il a donné le meilleur de lui-même à travers cette « série » se rapprochant un tantinet d’une série écrite par le Parrain Tremblay.

Pacioretty n’a pas l’étoffe d’un Toews ou d’un Crosby, mais il a quand même été sélectionné par ses coéquipiers. C’est possiblement un choix par défaut puisque c’est lui qui se démarquait le plus après Carey Price. Et, avant cette séquence qui a démarré en décembre, plusieurs spécialistes encensaient le choix de Pacioretty comme capitaine. Certaines personnes osaient même mentionner qu’il ressemblait un brin à Jean Béliveau par sa droiture.

Avec le temps, ces propos se sont rapidement convertis en noir… Le capitaine est rapidement devenu le premier qu’on pointait du doigt. Celui qui avait de petites apparences de Jean Béliveau est rapidement devenu un Saku Koivu (un gars de cliques). Quand le grand Jean se dressait dans le vestiaire, ou à la table à manger avec sa famille, tout le monde l’écoutait… et il n’avait même pas besoin de hausser le ton. Je suis persuadé que Pacioretty n’a pas cette étoffe.

Je ne parais pas tendre envers Max Pacioretty, mais c’est une réalité. Et d’avoir apprécié ces propos lors de son dernier point de presse de la saison est aussi une réalité. Il semble avoir appris pendant cette saison et je suis persuadé que ça fera de lui un meilleur capitaine puisqu’il est TRÈS bien intentionné.

Pour revenir au titre de l’Antichambre, l’équipe de RDS a exagéré en affichant ce genre de titre puisque les gars sur le panel en ont parlé pendant une petite minute tout au plus. Les invités sur le panel étaient de vieux vétérans… des vétérans peut-être dépassés par l’ère d’aujourd’hui.

Même si des rumeurs ont déjà envoyé Max Pacioretty à New York, il y a deux ans, je crois fermement que Pacioretty demeure parmi les « intouchables » du Canadien. Quoique Wayne Gretzky a déjà été échangé (dixit Marc Bergevin). Pacioretty n’a jamais caché qu’il aimerait peut-être jouer pour les Rangers afin d’évoluer près de chez lui, mais ça demeure du passé cette déclaration.

Au final, Pacioretty est en apprentissage, il n’est pas un aussi mauvais capitaine que nous pouvons le penser et il sera un Canadien pour encore beaucoup d’années (j’imagine, mais les choses peuvent changer)… Qu’on ne parte pas la folie de bouger un rare gars qui peut marquer un minimum 30 buts (dans une saison de merde). Qui sera le prochain à faire partie de cette folie? Alex Galchenyuk? Il y a déjà passé! Brendan Gallagher? Qui sait…

Juste pour le fun, il y a eu combien de marqueurs de 30 buts et plus au sein de la LNH cette année? #MoinsDe30 #LeCHEnADeux

En rafale
– Pour répondre à la question de mon titre, Babcock était à Montréal pour cette raison :

Si vous ne le saviez pas, Babcock a enregistré 107 points en 146 matchs (comme joueur) avec l’équipe de l’université de McGill.

– Je vous rappelle que Marc Bergevin s’est envolé vers Winnipeg et qu’il prendra une auto le guidant vers le tournoi U18 à Grand Forks (Dakota du Nord) afin d’observer certains espoirs lors de ce tournoi.

On espère pour les directeurs généraux et les recruteurs qu’il y aura de l’électricité là-bas aujourd’hui.

– Dale Weise, l’ancien 2e ailier droit du Canadien, a encore été laissé de côté par les Blackhawks de Chicago. Donc, tout comme le Canadien, il ne danse pas pendant cette valse.

– Dans la vie, tout le monde doit s’adapter au « temps » et Guy Carbonneau a enfin décidé de la faire à sa façon. Reste à savoir s’il s’adaptera au « coaching »…

– Des fois, il y a le sarcasme… et, des fois, il y a le non-sarcasme :

PLUS DE NOUVELLES