Buts en séries : le Canadien fait pitié (contrairement aux Penguins)

En début d’après-midi, on a dressé un portrait des équipes ainsi que la moyenne d’âge de chacune de celles-ci, ce qui a démontré l’expérience globale. Maintenant, c’est le moment de présenter les buts en séries de chacun des clans qui se retrouvera dans le tournoi de la LNH. L’exercice a été simple : calculer le nombre de buts de chacun des joueurs en séries et donner le total pour chacune des équipes.

Où se situe le Canadien de Montréal dans cette liste éloquente pour certains, et atroce pour d’autres? Au dernier rang avec un petit total assez gênant de 47 buts (en 334 matchs). Dans le cas des Penguins de Pittsburgh, ils trônent évidemment au premier échelon puisque les joueurs de cette formation ont fait scintiller la lumière rouge à 316 reprises (en 1187 duels). Voilà encore une preuve d’expérience de ce groupe de joueurs. Prenez note que sur les 316 buts, 63 ont été inscrits par Evgeni Malkin et 66, par Sidney Crosby, pour un total de 129. On peut également mettre Patrick Marleau dans le portrait puisqu’il a inscrit un total de 72 buts en 191 rencontres. Pas vilain.

Chez le Canadien, Brendan Gallagher a marqué 10 buts en 40 joutes, Tomas Tatar 4 en 25 et Phillip Danault n’en a aucun en six rencontres.  Ça, c’est le premier trio du Canadien, une combinaison qui n’a pas beaucoup de buts et d’expérience en séries. Les chiffres le prouvent. Mais d’autres chiffres, comme l’efficacité à 5-contre-5, par exemple, démontrent que cette unité est très efficace. Dans cette colonne, le premier trio du Canadien apparaît parmi les meilleurs du circuit. Sans omettre que les trois individus se sont souvent levés lors des moments importants d’une rencontre.

Le capitaine du Tricolore, Shea Weber, a pour sa part marqué un total de 14 buts lors des éliminatoires, ce qui fait de lui l’homme le mieux nanti chez le Canadien de Montréal. En tout cas, on a beau balancer une tonne de chiffres, mais le hockey, ça se passe sur la glace (dixit un partisan du Canadien).

PLUS DE NOUVELLES