Brendan Gallagher estime que sa relation avec les arbitres est beaucoup plus saine qu’avant

Depuis qu’il joue dans la LNH, Brendan Gallagher est détesté aux quatre coins de la ligue. Avec raison. Tu adores toujours avoir ce genre de joueur dans ta formation, mais l’histoire est différente quand tu dois l’affronter.

Le style de jeu du petit attaquant est unique et, en bon Québécois, il fait chier. Il ne ratera pas l’occasion d’être dans la face de quiconque pour le déranger, ce qui fait de lui une vraie de vraie peste sur la patinoire.

Chris Nilan, une peste à la Gallagher, a eu l’occasion de lui parler récemment lors du plus récent épisode de son podcast et a dresser un portrait du style de jeu de Brendan. Je vous invite à aller écouter le tout, en cliquant juste ici

Le gars s’est établi en leader auprès de la formation au cours des années et se bat pour son club présence après présence. C’est pourquoi son nom revient si souvent dans les discussions pour le prochain capitaine de la Flanelle.

Ce qui fait hésiter quelques personnes à ce sujet-là, c’est notamment la relation du joueur avec les arbitres… qui paraît parfois un peu houleuse. C’est un peu normal, après tout.

Le comportement de Gally sur la glace et sa façon de jouer peuvent parfois mener les officiels à se fâcher un brin… et on a vu des exemples dans le passé où les discussions entre le joueur et les arbitres semblaient tendues.

Tu ne veux pas ça habituellement avec ton capitaine. Celui qui porte le « C » sur son chandail doit être en mesure d’aller pouvoir jaser avec les arbitres, quel que soit la situation.

L’attaquant a été invité à donner sa version des faits à ce sujet lors d’un passage au podcast de Nilan, et ne s’est pas caché pour dire qu’il reconnaît ses torts… et que la situation avait changé.

Selon lui, il détient maintenant une relation plus saine avec les hommes zébrés parce que ces derniers « comprennent » que Gallagher a une job à faire sur la glace et que cette job-là peut causer certaines tensions.

Au final, Gally estime qu’il a gagné le respect des officiels, et vice-versa.

Je vous laisse le lien du podcast en question :

Gallagher, à 30 ans, est maintenant plus mature qu’il ne l’était à ses débuts dans le show. Il n’y a aucun doute là-dessus. Ça se confirme juste en l’entendant parler.

Chris Nilan n’a pas manqué l’occasion de jaser de l’état de santé de l’attaquant, qui a paru un brin inquiétant par moments l’an dernier. Et Gallagher le sait : son corps n’a pas suivi après la courte pause entre la finale de la Coupe Stanley en 2021 et le début de saison quelque mois plus tard.

L’année dernière a été difficile pour lui au niveau physique et il n’a pas peur de l’affirmer. Néanmoins, le numéro 11 du Tricolore a tenu à rassurer les partisans, citant qu’il est plus que prêt à commencer la prochaine saison après s’être entraîné comme un fou cet été.

Brendan Gallagher sait que les attentes envers lui n’ont pas été respectées lors de la dernière saison et ça semble lui poser problème. Ce sera à lui de répondre sur la patinoire cette année… et il sait exactement quoi faire pour que ça marche.

J’ai hâte de voir comment il va se débrouiller cette année, ceci étant dit.

En rafale

– En parlant justement de Gally!

– Très beau geste de Kadri.

– Il a la tête à la bonne place.

– Bel ajout pour les Caps.

– Pas de transaction en vue dans le cas d’Erik Karlsson.

PLUS DE NOUVELLES